Guide du vendeur > Promesse et compromis de vente > Les conditions suspensives d'une vente immobilière

Les conditions suspensives d'une vente immobilière

ixées au préalable dans la promesse ou compromis de vente, les conditions suspensives sont des conditions qui ont le pouvoir de faire annuler une vente si elles ne sont pas respectées, d’où l’importance de bien les anticiper avant signature de l’avant-contrat.

Qu'est-ce qu'une condition suspensive de vente ?


Stipulées au préalable par l’acheteur et le vendeur dans l’avant-contrat de vente, les conditions suspensives sont des conditions qui doivent obligatoirement être respectées pour que la vente ait lieu. Elles servent entre autres, à protéger le vendeur et l’acheteur en cas d’imprévu(s) survenant indépendamment de leur volonté, afin d’éviter que les deux parties ne se retrouvent bloquées dans une impasse. Si toutes les conditions suspensives sont réunies, vendeur et acheteur peuvent signer l’acte de vente. Dans le cas contraire, le contrat et la transaction immobilière deviennent caduques et les sommes engagées sont remboursées. Aucune pénalité ne peut être attribuée et aucune des deux parties ne peut contraindre l’autre à la vente.

Il n’existe qu’une seule condition suspensive de vente obligatoire : La clause d’obtention du prêt immobilier par l’acheteur.
En d’autres termes, si l’acheteur n’obtient pas le prêt immobilier qu’il escomptait pour l’achat du logement, la vente est automatiquement annulée, et ce malgré la signature d’une promesse ou d’un compromis de vente.

Outre cette condition suspensive de vente obligatoire d’une durée minimum d’un mois, il existe de nombreuses autres conditions suspensives à ajouter selon le contexte de la vente. Parmi les plus courantes :
  • La clause de servitude administrative ou privée. Les servitudes sont un droit inaliénable d’un terrain – soit d’un propriétaire – sur un autre terrain, soit un autre propriétaire. Il s’agit souvent d’un droit de passage sur un terrain.
  • La clause du droit de préemption par un locataire ou la commune. Dans certains cas, la loi place une personne, publique ou non, comme prioritaire sur l’achat d’un bien.
  • La clause de réalisation immobilière. Elle figure dans l’avant-contrat lorsque l’acheteur a besoin de finaliser la vente d’un bien immobilier annexe pour pouvoir acheter votre logement.
  • La clause d’autorisation administrative. L’acheteur peut vouloir ajouter cette condition suspensive de vente dans l’avant-contrat lorsque son intérêt pour un bien dépend de l’obtention d’une autorisation administrative, comme d’un permis de construire par exemple.

Hosman vous accompagne dans chaque étape de votre projet  immobilier 🚀

Découvrir notre offre

Partager l'article

Dans la même catégorie

Annuler un compromis ou une promesse de vente

Une fois signés, promesse et compromis de vente ne peuvent être annulés que sous certaines conditions. Hosman vous détaille lesquelles. ...

Lire la suite

Lecture : 1 min

Par Aurélien

Droits de préemption en cas de vente immobilière

Si votre bien se situe dans une zone dite de préemption, il peut arriver au cours de la vente immobilière, que la loi vous contraigne à vendre votre bien à un acheteur, public ou ...

Lire la suite

Lecture : 1 min

Par Alexandra

Signature compromis sous seing-privé

Un avant-contrat peut être réalisé de deux façons différentes : chez un notaire ou entre particuliers. Dans ce cas, on parle de promesse ou compromis « sous seing privé ». Un docu...

Lire la suite

Lecture : 1 min

Par Grégoire

Quelle différence entre compromis et promesse de vente ?

Pour sceller légalement les conditions et engagements de la vente d’un bien immobilier, il est nécessaire de rédiger et de signer un avant-contrat. L’avant-contrat précède la sign...

Lire la suite

Lecture : 5 min

Par Laure

Promesse de vente ou compromis de vente : quel avant-contrat choisir ?

Après avoir conclu les négociations et trouvé un accord avec l’acheteur, il vous faut ensuite rédiger et signer un avant-contrat, à savoir le document qui va sceller d’un point de...

Lire la suite

Lecture : 5 min

Par Aurélien

Délai de rétractation d'un compromis ou d'une promesse de vente

S’il arrive que la promesse de vente et le compromis de vente diffèrent sur certains points, le délai de rétractation pour l’acheteur est le même, à savoir 10 jours à compter de l...

Lire la suite

Lecture : 2 min

Par Laure

Durée de validité d'un compromis ou d'une promesse

S’il arrive que la promesse de vente et le compromis de vente diffèrent sur certains points, leur délai de validité est généralement assez similaire, tournant en moyenne autour de...

Lire la suite

Lecture : 2 min

Par Mathilde