Voici un état des lieux des avantages, des inconvénients et des précautions à prendre dans les deux cas. 

1. Acheter en premier


Les avantages 

Cela vous permet de ne pas subir un double déménagement et les coûts d’une éventuelle location si jamais vous avez réussi à vendre votre appartement rapidement sans en avoir acheté un autre. Acheter avant de vendre vous permet donc d’entamer vos démarches plus sereinement. 

Les inconvénients

Pour pouvoir acheter un bien avant même d’avoir vendu le vôtre, vous devrez sûrement souscrire à un prêt-relais. Son montant s’élève en général entre 50 et 70% de la valeur du bien que vous vendez. Il dure environ deux ans et vous le remboursez une fois votre bien vendu, c’est pourquoi il est important de ne pas surestimer la valeur de vente de votre bien. 

Le prêt-relais permet donc de financer votre achat en attendant la vente mais il implique le paiement d’intérêts s’élevant en moyenne entre 1.5 et 5%. Si à la fin du contrat votre bien n’est pas vendu, vous devrez négocier avec votre banque pour en prolonger la durée, le faire racheter par une autre banque ou revoir le prix de votre bien à la baisse. 

Les précautions à prendre si vous choisissez cette option

  • Ne surestimez pas votre bien. Vous prendriez le risque de fausser votre plan de financement et d’investir plus que vous ne pouvez dans votre futur achat. Une estimation trop haute pourrait également conduire à une mauvaise évaluation de votre prêt relais.
  • Faites vous aider et n’hésitez pas à définir votre prix de vente avec l’aide d’un professionnel de l’immobilier. 


2. Vendre en premier


Les avantages 

Vendre votre bien avant d’en acheter un autre vous permet d’avoir l’esprit plus libre. En effet, si jamais vous ne trouvez pas d’acquéreur à temps, vous ne serez pas obligé de supporter les charges d’un double logement. 

De plus, en vendant en premier votre bien, vous sécurisez votre budget. Vous connaîtrez précisément le montant de votre apport. Cela vous aidera à évaluer le montant de l’emprunt supplémentaire et de ce fait, mieux cibler vos recherches. 

Les inconvénients

Si vous n’avez pas trouvé votre futur logement et que vous ne parvenez pas à négocier la date de départ avec votre acheteur, vous serez obligé de trouver un logement temporaire. Cela implique un double déménagement et des frais supplémentaires.

Les précautions à prendre si vous choisissez cette option 

  • Ne tardez pas dans la mise en vente de votre bien.  Il faut savoir qu’un acheteur, une fois la promesse de vente signée, dispose de 10 jours pour se rétracter. Il faudra également attendre que l’acheteur obtienne son crédit immobilier. On estime qu’en moyenne la durée de vente d’un appartement dure 3 mois. (depuis la signature du compromis de vente jusqu’à celle de l’acte authentique). Cela vous laisse le temps de débuter vos recherches. De plus, mettre son bien à la vente assez tôt dans son processus d’achat permet de se laisser plus de temps pour trouver un acheteur.
  • Vous pouvez enfin envisager une vente longue. La vente longue est un processus qui permet de rallonger la durée entre la signature du compromis et la signature de l’acte authentique. Vous aurez ainsi plus de temps pour rechercher votre futur logement. Il faut toutefois savoir qu’il est difficile de trouver des acheteurs qui acceptent une vente longue. 


Notre conseil : Il est plus sage de vendre dans un premier temps son bien avant d’en acheter un autre. En effet, cela permet d’obtenir un plan de financement solide et crédible pour une future remise d’offre d’achat.