Guide de L'acheteur > Dossier de financement > Apport prêt immobilier : comment se constituer un apport personnel ?

Apport prêt immobilier : comment se constituer un apport personnel ?

Vous souhaitez faire l’acquisition d’un appartement ou d’une maison et vous vous demandez comment financer l’achat ? L’une des alternatives est de se constituer un apport personnel, à savoir une somme qui provient de vos fonds propres et que vous pourrez injecter dans votre projet immobilier indépendamment d’un crédit immobilier.

Pouvant par exemple provenir d’un héritage, d’un PEL ou encore de votre livret A, l’apport personnel constitue un gage de confiance auprès des banques, qui seront ainsi plus disposées à vous prêter de l’argent à des conditions favorables.


En quoi consiste l’apport pour un prêt immobilier ?


Une fois la procédure d’achat d’un bien immobilier lancée, se pose la question du financement. Plusieurs méthodes s’offrent alors à vous, dont l’apport personnel.

Qu’est-ce que l’apport personnel ?

Lors de l’achat d’un bien immobilier, plusieurs alternatives s’offrent à vous concernant son financement. Selon vos moyens, vous pouvez acheter le bien grâce à votre apport personnel, combiner apport personnel et emprunt bancaire, ou ne financer l’achat qu’avec un prêt immobilier. On parle dans ce cas de « prêt immobilier à 110% ».


Bon à savoir : si l’achat d’un logement sans apport personnel est possible dans certains cas, l’obtention d’un prêt dans ces conditions demeure très complexe. A Paris, il est conseillé d’avoir au moins 10% d’apport personnel pour obtenir un prêt immobilier.

Dans la majeur partie des cas, les acheteurs réalisent leur acquisition en contractant un emprunt bancaire qu’ils complètent avec un apport personnel (« apport pour un prêt immobilier »), à savoir une somme que vous êtes en mesure d’avancer pour acquérir un bien, et ce avant d’avoir bénéficié d’un emprunt.

Comment se constituer un apport pour un prêt immobilier ?

Il existe différents moyens de se constituer un apport personnel. Il peut s’agir d’économies personnelles gagnées grâce à plusieurs années d’épargne, un héritage, un placement sur un livret A ou encore un plan Épargne Logement, une donation, des participations salariales (PEE), la vente ultérieure d’un bien, etc.

Pour vous constituer un apport personnel, nous vous conseillons de limiter les dépenses superflues et d’essayer d’épargner ou de placer votre argent de façon régulière. Vous pouvez par exemple mettre en place un virement automatique mensuel vers un livret A. Il est cependant déconseillé de vider l’intégralité de son compte épargne pour financer l’achat d’un bien immobilier. Mieux vaut en effet garder une partie de vos économies personnelles en cas d’aléas.

Vous pouvez également avoir recours à des « prêts d’aide à l’accession à la propriété à coût réduit » afin d’augmenter votre apport et de valoriser votre dossier de financement auprès de la banque (prêt 1% logement, prêts épargne logement, prêt à taux zéro plus, etc).

Bon à savoir : dans le cas où vous bénéficiez d’un plan d’épargne entreprise (PEE), vous pouvez obtenir dans certains cas, un déblocage anticipé partiel ou total des sommes investies sans perdre vos avantages fiscaux. L’achat d’une résidence principale en fait partie.

Sachez enfin que si vous devez justifier la provenance de l’apport pour un prêt immobilier, celle-ci n’aura aucune conséquence sur l’obtention du crédit immobilier ou sur les conditions de l’emprunt.

Quand faut-il verser l’apport personnel ?

L’apport personnel est à verser dans sa totalité au moment de la signature de l’acte authentique de vente chez le notaire.

Ne pas confondre « l’apport prêt immobilier » avec « l’apport de réserve » – entre 8% et 10% du prix du bien – qui est une somme à verser au moment de la signature de l’avant-contrat et qui est mise sous séquestre par le notaire ou l’agence immobilière.


Pourquoi est-il recommandé de privilégier l’apport pour un prêt immobilier ?


L’apport personnel est considéré comme un vrai “plus” dans les négociations avec les banques et permet souvent de bénéficier de conditions d’emprunt plus favorables. Alors combien faut-il d'apport pour qu’un prêt immobilier soit accordé ? On vous explique tout ici.

Optimiser vos chances d’obtenir un prêt

S’il n’existe officiellement aucun seuil obligatoire, dans la pratique, certaines banques réclament un apport personnel avec un montant minimum pour autoriser un prêt ou pratiquer des conditions d’emprunt plus avantageuses. Prévoyez en moyenne 10% d’apport personnel pour un achat à Paris.

En règle générale, un apport personnel minimum est souvent demandé par les banques pour couvrir les frais annexes à la transaction immobilière, comme les frais de garantie, les frais de notaire ou les honoraires de l’agent immobilier s’il en a un. Une somme qu’elles préfèrent que vous payiez de votre poche, car il s’agit de frais qu’elles ne récupéreraient pas en cas de non remboursement du prêt et saisie du bien.

Combien faut-il d'apport pour un prêt immobilier (au minimum) ? Dans l’ancien, l’apport personnel minimum équivaut ainsi environ à 10% du montant total de l’opération. S’il s’agit d’un logement neuf, on considère que l’apport personnel doit représenter environ 5% du montant total de l’opération.

Bénéficier de conditions d’emprunt plus favorables


Combien faut-il d'apport pour un prêt immobilier afin de pouvoir négocier les conditions d’emprunt ? S’il est généralement recommandé que l’apport pour un prêt immobilier représente au minimum 10% du montant total de l’opération pour couvrir les frais annexes à la transaction immobilière, dans les faits, il est plus intéressant que l’apport personnel tourne davantage aux alentours de 20% du montant total de l’opération.

En effet, sachez que plus l’apport personnel est conséquent, plus les banques seront rassurées et réceptives à la négociation des conditions de votre prêt immobilier. Dans certains établissements bancaires, un apport personnel égal ou supérieur à 20% du montant total de l’opération permet d’inspirer davantage confiance et d’ainsi bénéficier de meilleurs taux d’emprunt.

Partager l'article

Dans la même catégorie

Que faire en cas de refus d'un prêt immobilier ?

Découvrez tous nos conseils pour savoir comment rebondir en cas de refus de prêt immobilier lors de l’achat d’une maison ou d’un appartement. ...

Lire la suite

Lecture : 3 min

Par Aurélien

Faut-il prendre un courtier pour un prêt immobilier ?

Faut-il prendre un courtier pour un prêt immobilier ? Quels sont les avantages d’un courtier immobilier ? Comment choisir un bon courtier immobilier ? Peut-on changer de courtier i...

Lire la suite

Lecture : 4 min

Par Alizé

Faire une offre d'achat immobilier

Comment formuler une offre d’achat ? À quoi ressemble un modèle d’offre d’achat ? Faire une offre immobiliere vous engage-t-il ? Est-il possible de se rétracter après coup ? Hosman...

Lire la suite

Lecture : 3 min

Par Grégoire

Quel délai pour recevoir mon prêt immobilier ?

Combien de temps pour recevoir une offre de prêt immobilier ? Hosman vous détaille point par point le processus afin de vous aider à y voir plus clair concernant le délai d’obtenti...

Lire la suite

Lecture : 3 min

Par Grégoire

Tout savoir sur le prêt achat-revente

Comment fonctionne un prêt achat-revente ? Comme procéder à une simulation prêt achat revente ou encore quelles différences entre un prêt-relais et un prêt achat revente ? Hosman r...

Lire la suite

Lecture : 4 min

Par Laure

Comment acheter sans apport ?

Une démarche compliquée mais qui reste envisageable si vous justifiez d’un dossier de financement très solide. Hosman vous détaille comment acheter sans apport si vous êtes dans ce...

Lire la suite

Lecture : 4 min

Par Alexandra