Et si ce n’était pas tant un parcours du combattant … Suivez le guide !


L’achat d’un bien c’est un savant mélange de préparation et de réussite. Mais notre petit doigt nous dit qu’un plan d’attaque bien ficelé est un terrain fertile pour faire pousser la chance ! Plus vous serez préparé(e), plus rapide vous serez dans l'exécution lorsque vous tomberez sur le bien de vos rêves. Et qui dit rapidité dit longueur d’avance. Alors, premier arrivé, premier servi ?

Round 1: comprendre le marché


Première étape primordiale lorsqu’on nourrit le projet d’acheter un bien: la compréhension du marché. Le marché c’est votre terrain de jeu: votre zone de recherche, les prix qui s’y pratiquent, la tension entre l’offre et la demande qui y règne.

A priori, si vous réduisez votre zone de recherche, vous mettrez plus de temps à trouver; en fonction des prix pratiqués, il vous faudra bien étudier ce que votre budget vous permet d’acheter; et s’il y a plus de demandes (acheteurs) que d’offres (biens en vente), votre dossier devra être parfait pour sortir votre épingle du jeu … 

C’est la compréhension du marché qui vous permettra d’affiner vos critères et de définir votre plan d’action.


A ce stade, il est important de rester réalistes et cohérents. Si le marché est tendu et les prix élevés, vous ne pourrez pas imposer vos règles du jeu. Un projet aligné avec la réalité du marché est un projet qui a toutes ses chances d’aboutir !

Dans cette phase de définition de votre projet, il vous faudra constamment ajuster vos critères (discriminants et optionnels) en fonction de votre budget et de votre capacité de négociation.

Round 2: bien définir son projet


Prenez une feuille et notez toutes vos envies: la localisation idéale, la superficie souhaitée, un extérieur, un parking, une vue, de la lumière, un style architectural, etc.

Ensuite classez entre ce qui est obligatoire (le nombre de chambres en fonction du nombre d’enfants, la localisation en fonction de la distance par rapport à votre lieu de travail, par exemple) et ce qui est optionnel. 

Dans ce qui est obligatoire, identifiez ce qui est discriminant de ce sur quoi une alternative peut être trouvée (un parking peut être loué par ailleurs, une chambre supplémentaire peut être créée).

Bon, c’était un exercice frustrant … et maintenant ?

La clé va résider essentiellement dans ce que vous pouvez “vous offrir” … vos envies optionnelles vont peut être pouvoir rentrer dans votre budget, votre liste va peut être devoir s’affiner.

Le plus important c’est d’être fixé(e) et de se lancer dans ses recherches en ayant conscience de ce qui est à votre portée. Pour ce faire, faites étudier votre dossier financier par un courtier, en abordant  vos différentes options !

Notre courtier partenaire, Helloprêt, vous délivre des simulations gratuitement et sans engagement, à la suite d’un rendez-vous téléphonique.


Autre élément à prendre en compte: le temps que vous pouvez y allouer. 
La recherche d’un bien peut être chronophage et intense. Etre conscient, en amont, de l’effort que cela représente et du temps libre dont vous disposez peut être précieux pour faire les bons choix et s’entourer dès le départ.


Round 3: mettre toutes les chances de son côté


Ca y est, vous êtes dans les starting blocks, vous avez défini vos critères, en fonction de votre budget et avez votre feuille de route ! Maintenant, il faut s’attaquer à un autre gros morceau: comment tirer son épingle du jeu face à tous ces autres acheteurs qui, comme vous, rêvent de trouver leur nouveau nid ?

Vous n’allez pas vous battre ni faire un sitting devant la porte pour éviter que d’autres visites ne puissent avoir lieu … Non, vous ne le ferez pas … et vous n’en avez pas besoin ! Plus simple: vous assurer d’être dans les premiers au courant de la commercialisation d’un bien ! 

Dans le jargon immobilier, on appelle ça le “off market”


Plus encore que d’être notifié(e), il faut ratisser large et être certain qu’aucun bien ne passe au travers de votre radar. Pour recevoir, en temps réel, toutes les annonces publiées sur les portails immobilier, rendez-vous sur Folhomee.

Parfait, vous avez cette vue d’ensemble des nouvelles annonces publiées … mais aucun créneau libre dans vos journées pour tout traiter… cela n’a donc pas beaucoup d’intérêt. Aussi, si vous avez fait le constat, en amont, que vous n’aurez pas assez de temps à y consacrer, le meilleur conseil que l’on puisse vous donner c’est de vous faire accompagner.
C’est la spécialité de Je Rêve d’Une Maison, vous trouver LA pépite ! Ils reçoivent le “off market” de toutes les agences parisiennes et c’est leur métier que d’être les premiers sur le coup.

Faites le point sur votre projet et laissez vous séduire par l’approche. 

Le mot d’ordre: la réactivité


Vous l’aurez compris, la compréhension du marché, la définition de vos critères, de votre budget, l’inscription aux alertes … c’est la préparation. Maintenant, il faut attendre le bien qui fera chavirer votre coeur. Et, vous l’aurez compris, le mot d'ordre, lorsque ce jour viendra, sera la réactivité !

Recevoir les annonces en avant-première c’est votre premier pouvoir.
Dans ces annonces, il y en a une qui s’immisce dans vos rêves la nuit … il vous faut également être dans les premiers à visiter ce bien.

Pour ce faire, certaines agences, comme Hosman, proposent de prendre rendez-vous directement en ligne, foncez !

Pour d’autres, vous aurez besoin de les appeler, faites le, le plus vite possible.

Vous avez eu une visite, bravo ! 
Mais ce n’est pas tout … c’est lui, c’est le bon, vous avez craqué !
Nul ne sert de tergiverser, votre dossier financier est prêt, votre courtier / votre banque vous suit, remettez une offre sans attendre. N’hésitez pas à l’enrichir de votre simulation, et même d’un petit mot de motivation. Les vendeurs ont, eux aussi, un jour été à votre place. Leur décision se prendra certainement sur la base d’éléments rationnels (le dossier), objectifs (la première offre) mais aussi sentimentaux (le profil qui me ressemble, celui qui semble avoir vraiment eu un coup de coeur).

Vous n’avez pas réussi à obtenir une visite, c’est que ce n’était pas le bon …
Cela vous a sûrement traversé l’esprit: remettre une offre, sans visiter. Nous vous déconseillons de le faire: c’est de l’énergie que vous n’aurez plus pour rebondir sur un autre bien; et la plupart des agences refusent, pour ne pas faire prendre de risque à leur client, vendeur. Et puis, vous n’êtes pas sûr(e) qu’il vous plaira tant que ça en vrai … !

Le facteur clé de succès: bien s’entourer


Tout comme pour le courtier ou le chasseur immobilier, il existe pour tous vos besoins des experts qui connaissent leur métier sur le bout des doigts et seront vos meilleurs alliés.

Tout d’abord, lorsque vous aurez trouvé votre futur chez vous, le premier pilier sur lequel il faudra vous reposer c’est … votre notaire ! 
En l'occurrence, vous n’avez pas le choix que d’en avoir un pour signer la vente, alors il vaut mieux bien le choisir. Ici aussi, le critère de choix sera l’efficacité; mais aussi le professionnalisme. Votre notaire n’est pas là pour représenter vos intérêts mais pour, en toute neutralité, vous informer des éléments factuels, constitutifs du dossier. Et, vous alerter si certains éléments lui semblent représenter un risque pour vous. Il doit donc être disponible pour vous et consciencieux dans son analyse du dossier.
Chez Hosman nous nous sommes entourés de notaires en qui nous avons une confiance absolue.

Si vous souhaitez être mis en relation, n’hésitez pas à nous solliciter.

Et après ? Oui car ce n’est que le début de cette (belle) aventure !

Vous avez besoin de réaliser des travaux mais ne savez pas vers qui vous tourner et tous vos proches ont été déçus de leur entrepreneur: parlez-en à hemea.

Vous avez besoin d’organiser votre déménagement et toute la paperasse qui va avec (changement d’adresse, portabilité de vos abonnements, etc): laissez Papernest s’en occuper.

Pour vous installer, c’est obligatoire, il vous faudra assurer votre bien et rien de mieux qu’une assurance habitation jeune, simple et réactive: rendez-vous chez Luko.