Crise immobilière : Les Français adaptent leurs projets

Par Audrey

Growth @ Hosman

Lecture : 2 min

14 mai 2024

La crise immobilière a rendu le rêve français (devenir propriétaire) bien moins accessible qu'en 2021 et 2022. L'année 2023 a été compliquée pour le marché immobilier marqué par une hausse des taux d'intérêt et une baisse des prix. Bon nombre de Français ont alors fait le choix de reporter ou abandonner leurs projets immobiliers. D'autres ménages ont quant à eux fait le choix de s'adapter au contexte et donc de modifier leurs critères de recherche.


Pourquoi les Français sont-ils forcés de revoir leurs projets immobiliers ?


En 2023, le nombre de crédits accordés a été divisé par deux par rapport à l'année précédente. Le volume de transactions a lui aussi grandement diminué : une baisse de 18% en 2023 par rapport à 2022.

Ainsi, les Français n'ont pas toujours pu réalisé leurs projets immobiliers à cause de la crise ; la plus importante pour le marché depuis 2008. Les ménages ont du faire face à une hausse des taux s'élevant au-dessus des 4%. Les banques ont prêté moins d'argent et les acheteurs qui ne voulaient pas faire de concessions ont dû se rétracter. Par ailleurs, le temps a également été mauvais pour les vendeurs qui ont dû faire face à une baisse des prix immobiliers (la plupart des grandes villes de l'hexagone).

Revoir son projet immobilier est donc devenu une obligation pour de nombreux ménages français.

Comment vendre rapidement en 2024 ? - Découvrir l'article


Vous souhaitez découvrir la valeur de votre bien ?
Obtenez une estimation 100% gratuite, en quelques clics seulement !
Découvrir l’estimation de mon bien



Les Français continuent à être porteurs de projets immobiliers


Si le temps a été mauvais pour le marché immobilier, les Français ne se sont néanmoins pas complètement détachés de leur rêve de devenir propriétaire. Dans l'année qui s'est écoulée, 31% des ménages ont effectué une visite de bien.

L'intérêt pour la pierre a poussé les Français à faire des concessions. Ils sont nombreux à avoir revu leur budget à la baisse, à s'être tourné vers un logement plus petit ou encore à avoir remis leur projet à plus tard dans l'espoir de connaître un contexte plus favorable.

Au printemps 2024, les acheteurs sont revenus sur le marché grâce à la baisse des taux d'intérêts amorcée dès le début de l'année. Ils restent toutefois élevés (3,85% en moyenne) mais cette baisse a permis de débloquer certains dossiers auprès des banques. Côté vendeurs, les prix immobiliers continuent à diminuer mais la baisse des taux d'intérêts permet une marge de négociation moins importante côté acheteurs. Ainsi, remettre son projet à plus tard pour les vendeurs n'est peut-être pas la meilleure option car il y a un risque de voir la valeur du bien baisser.

Si bon nombre de Français acceptent difficilement de vendre leur logement moins cher qu'au prix auquel ils l'ont acheté, il est important de garder à l'esprit que les grandes plus values immobilières réalisées post confinement étaient exceptionnelles et qu'il est difficilement envisageable de reproduire ceci. Néanmoins, pour optimiser son net vendeur, il est toujours possible de se tourner vers une néo-agence immobilière à tarif fixe pour réaliser des économies.

Comment renégocier son prêt immobilier en 2024 ? - Découvrir l'article


Découvrez nos autres
articles de blog

Découvrez La Boussole, le point immo par Hosman.

Recevez un décryptage du marché et des conseils d'experts pour vous guider dans votre projet immobilier.
Découvrir la Boussole
visual product