La vente entre particuliers

Autre alternative aux agences immobilières traditionnelles : la vente entre particuliers. Désabusés par le montant parfois exorbitant des commissions, certains clients font le choix de ne pas faire appel à des intermédiaires pour vendre leur maison ou leur appartement. On vous explique dans ce cas par quel biais trouver des acheteurs, comment estimer votre bien ou encore comment rédiger un compromis de vente.

Comment marche une vente immobilière de particulier à particulier?

En décidant de vous passer d’intermédiaire et de réaliser votre vente immobilière de particulier à particulier, vous faites le choix de prendre en charge tous les aspects du processus de vente vous-même. Une démarche qui doit être entreprise avec la plus grande rigueur, si vous souhaitez que votre vente immobilière de particulier à particulier aboutisse dans les meilleurs délais et conditions. Il vous faudra par exemple, vous-même trouver un réseau d’acquéreurs potentiels, mettre en valeur et estimer votre maison, réaliser les diagnostics immobiliers obligatoires ou encore rédiger un compromis de vente valide d’un point de vu légal.

Immobilier entre particuliers : Les responsabilités du vendeur

À l’instar d’une vente immobilière encadrée par un professionnel, vendre son appartement sans agence (ou sa maison sans agence) nécessite de respecter certaines règles :
1. Fixer un prix de vente en comparant notamment votre bien aux biens similaires sur le marché.
2. Réaliser les différents diagnostics immobiliers qui incombent à votre bien, le DPE étant par exemple obligatoire.
3. Créer une annonce claire et précise, accompagnée de photos attractives.
4. Diffuser votre annonce immobilière sur des plateformes spécialisées (PAP, Leboncoin…) et afficher un panneau bien visible sur votre maison ou appartement.
5. Gérer vos visites, en veillant avant à avoir rassemblé les documents qui vous seront potentiellement demandés par les acheteurs éventuels.
6. Accepter une offre d’achat, ou la négocier si nécessaire en prenant en compte certains critères, comme le nombre de visiteurs intéressés que vous avez reçus depuis le début de la mise en vente de votre bien.
7. Rédiger et signer un compromis de vente, dans lequel figurera notamment les mentions obligatoires et clauses suspensives. À cette étape du processus de vente, vous devrez fournir de nombreux documents à l’acheteur, qui devra lui vous régler une partie du prix de vente pouvant aller jusqu’à 10% du montant.
8. Choisir un notaire qui se chargera d’officialiser la vente de votre bien en rédigeant un acte authentique.
9. Signer l’acte de vente chez le notaire, normalement quelques mois après la signature du compromis de vente. Une étape durant laquelle vous remettrez normalement le titre de propriété et les clés du bien à l’acheteur, qui vous réglera lui la totalité du prix de vente.
10. Payer la taxe sur la plus-value s’il s’agit d’une résidence secondaire ou d’un bien locatif.

Dans un contexte économique relativement difficile, l’immobilier entre particuliers ne se montre par ailleurs pas toujours très concluant. Selon une étude menée par MeilleursAgents.com, uniquement 28% des propriétaires parviennent à vendre entre particuliers, contre 70% avec une agence. Des statistiques qui indiquent très clairement qu’il est bien plus difficile d’essayer de vendre un appartement sans agence ou une maison sans agence.

En savoir plus sur la vente entre particuliers versus la vente avec une agence.