Les autres acteurs de l'immobilier

Outre les acheteurs, les vendeurs et les agents immobiliers salariés, il existe d’autres acteurs officiant dans le secteur immobilier. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs fonctions ? Ou encore dans quels cas devez-vous y faire appel ? Hosman vous aide à y voir plus clair.

Le mandataire immobilier

D’un point de vue juridique, un mandataire immobilier est un agent commercial indépendant, qui reçoit un mandat et agit au nom (et pour le compte) de son mandant. N’étant donc pas titulaire de la carte professionnelle, un mandataire immobilier ne peut pas faire d’opérations immobilières pour son propre compte, soit signer des compromis de vente ou des baux de location. Il est de ce fait obligé d’être rattaché à un réseau de mandataires s’il veut toucher ses commissions. En d’autres termes, ces agents « volants » peuvent négocier et vendre des biens pour le compte d’une agence immobilière, tout en étant libre de travailler comme ils l’entendent.

Le négociateur immobilier

Jouant le rôle d’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur, le négociateur immobilier est présent à chaque étape du processus de vente d’un bien immobilier, et porte ainsi plusieurs casquettes : conseiller immobilier, agent immobilier, mandataire immobilier et agent commercial.

Parmi les missions du négociateur immobilier : la prospection de biens immobiliers, l’obtention de mandats, la promotion des biens via différents portails ou encore la gestion des visites des biens immobiliers.

Le notaire immobilier

Si le notaire immobilier est certes chargé d’assurer la sécurité juridique de l’acte de vente, son rôle ne se limite néanmoins pas à cela. La plupart des études notariales proposent également de prendre activement part dans le processus de vente, en aidant le vendeur à trouver un acheteur. Un service complémentaire contre une rémunération fixée à l’avance et indépendante des frais de notaires réglés par l’acheteur au moment de la signature de l’acte de vente. En effet, le passage chez le notaire immobilier étant une étape obligatoire pour finaliser la vente d’un bien immobilier, celui-ci devient par la force des choses un fin connaisseur du marché immobilier local et de son aspect juridique.

Sachez enfin que depuis le 1er mai 2016, le notaire immobilier est libre de fixer ses propres tarifs cette activité d’intermédiaire, ce qui signifie donc que vous pouvez là aussi essayer de négocier les prix en faisant notamment jouer la concurrence.