Energies renouvelables et immobilier : est-ce compatible ?

Par Cyprien

Operations @ Hosman

Lecture : 5 min

12 mars 2024

Qu’est-ce que sont les énergies renouvelables ?


Les différences entre énergies renouvelables et les énergies vertes

Comment définir une énergie renouvelable ? Une énergie renouvelable est une énergie qui peut être utilisée sans disparaître : par exemple, l’énergie solaire est une énergie renouvelable. Toutefois, une énergie renouvelable n’est pas forcément une énergie verte. 

Comment définir une énergie verte ? Une énergie verte est une énergie renouvelable qui n’a pas ou peu d’impacts négatifs sur l’environnement. 

Par exemple, le bois est une énergie renouvelable car la gestion des plantations et les étendues de forêt existantes font que le bois ne disparaîtra pas malgré son exploitation. Toutefois, le bois n’est pas une énergie verte car lors de sa combustion il dégage de nombreuses particules dans l’air, dont certaines nocives pour l’environnement lorsqu’elles sont trop abondantes (comme le CO2). L’énergie éolienne, quant à elle, est une énergie verte car elle est renouvelable et son fonctionnement est propre puisqu’il ne rejette pas de pollution dans l’environnement.

Mais alors : quel type d’énergie est favorisée dans les usages ? Les deux ! L’énergie renouvelable est souhaitée car l’adopter dans son logement est un pas vers la transition énergétique, mais opter pour une énergie verte est préférable (car meilleure sur le plan environnemental). 

Quelles sont les énergies renouvelables et les énergies vertes utilisées dans l’immobilier ? 

L’énergie renouvelable la plus courante dans l’immobilier est l’énergie solaire. Cette énergie verte peut être utilisée de façon passive : c’est-à-dire sans transformation. Le Soleil apporte alors de la lumière naturelle, de la chaleur ou de la photosynthèse. L’énergie solaire peut aussi être utilisée de façon active : c’est-à-dire qu’elle est alors transformée. Elle peut alors servir de chauffe-eau pour chauffer l’eau et alimenter les foyers, mais aussi être appuyée par des panneaux photovoltaïques afin de transformer la lumière en électricité. 
D’autres énergies renouvelables sont également utilisées dans l’immobilier aujourd’hui : l’énergie géothermique pour chauffer par le sol (surtout dans les villes intelligentes) ou encore les énergies éoliennes et marines pour alimenter les logements en électricité, en eau et en chauffage. 

Pourquoi utiliser des énergies renouvelables dans mon logement ? 

Utiliser des énergies renouvelables dans votre appartement ou dans votre maison a de nombreux avantages : un avantage environnemental, un avantage financier, un gain de valeur grâce à l’énergie verte, un début vers l’indépendance énergétique

Il y a un avantage environnemental à utiliser des énergies renouvelables dans son logement puisqu’elles rejettent moins de CO2 et de particules fines dans l’air, en plus de préserver le stock de ressources naturelles. Il existe aussi un avantage financier : la transition énergétique de votre logement vous permet de faire des économies en produisant votre énergie, mais aussi de gagner de l’argent si vous souhaitez vendre votre énergie aux fournisseurs. En investissant dans l’énergie renouvelable pour votre bien immobilier, vous en augmentez la valeur puisqu’un bien performant énergétiquement est plus fortement désiré par les acheteurs. Enfin, produire votre propre énergie vous permettra d’être moins impacté par des coupures ou des pénuries d’énergies. Si de tels investissements permettent un début de l’indépendance énergétique, ils ne permettent pas pour autant une indépendance totale puisque les foyers peuvent difficilement parvenir à satisfaire l’entièreté de leurs besoins énergétiques (l'efficacité des solutions accessibles aux particuliers dépend grandement de l'environnement). Opter pour l’énergie verte est donc une solution à adopter pour gagner en partie en indépendance mais cela ne suffit pas encore pour être totalement indépendant.


La demande croissante des biens immobiliers aux énergies renouvelables


Biens immobiliers aux énergies renouvelables : les dernières tendances

Depuis quelques années, et notamment depuis la guerre en Ukraine, on observe une hausse de la demande d’installation de pompes à chaleur et de chauffage biomasse, et à une régression de la demande d’installation de chaudière : ces tendances s’expliquent par la hausse des prix de l’énergie
Par ailleurs, la hausse de la demande en installation d’énergies renouvelables est motivée par l’amélioration du DPE. Selon une enquête auprès de nos acheteurs, 72,5% des personnes consultant le DPE avant l’achat affirment que ce dernier a un impact sur leur projet immobilier s’il est mauvais. Aussi, un DPE d’une classe énergétique entre E et G empêchera les propriétaires de louer leur bien à partir de 2025. Cependant, le mois de février 2024 a signé un grand changement dans le calcul du DPE afin d'être plus juste avec les biens de petite surface. Ainsi, certains logements ont gagné une lettre dans leur classe énergétique et échappent donc à l'appellation "passoire thermique".

Passoire thermique : Comment faire une bonne affaire ? - Découvrir l'article

Quelles énergies renouvelables pour ma maison ? 

L’avantage d’être propriétaire d’une maison dans le cadre des énergies renouvelables est que vous aurez plus de libertés qu’en appartement. Ainsi, selon l’environnement de votre bien, vous pourrez bénéficier des énergies renouvelables suivantes (et citées précédemment) : solaire, éolienne, géothermique, … 

Quelles énergies renouvelables pour mon appartement ? 

Si vous êtes propriétaire d’un appartement et que vous souhaitez utiliser des énergies renouvelables, vous bénéficierez de moins de libertés qu’en étant propriétaire d’une maison. Cependant, certaines options s’offrent tout de même à vous : vous pouvez faire le choix de miser sur le solaire, de récolter de l’eau de pluie ou encore de vous servir d’un poêle à bois. Pour le solaire, vous avez la possibilité d’installer des kits sur un balcon, en rez-de-jardin ou sur un mur sans fenêtre. Vous pouvez également mettre en place un collecteur d’eau de pluie qui, même si vous ne pourrez pas le raccorder à vos canalisations, vous sera utile pour arroser vos plantes ou remplir manuellement votre chasse d’eau. Concernant le poêle à bois, même s’il s’agit d’une énergie renouvelable mais pas d’une énergie verte, son utilisation est plus écologique que celles des énergies fossiles si elle se fait dans de bonnes conditions. Enfin, ces solutions sont à mettre en place dans le respect des règles de la copropriété et pour aller plus loin dans l’installation des énergies renouvelables dans votre bâtiment (comme la mise en place de panneaux solaires sur le toit), vous aurez besoin de l’accord de l’ensemble de ses membres. 


Énergies renouvelables dans l’immobilier : les incitations gouvernementales et les réglementations


Énergies renouvelables dans l’immobilier : les nouvelles réglementations

Depuis le 1er Janvier 2023, le seuil maximal de consommation énergétique est de 450 kWh/m2. La loi Énergie Climat a d'ailleurs stipulé que les logements de classe E à G ne seront plus éligibles à la location à partir de 2025. Le but est d’éviter aux locataires de se retrouver avec des factures énergétiques trop importantes, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de laisser du temps aux propriétaires de passoires énergétiques pour effectuer les travaux nécessaires.

Les aides de l’Etat pour rendre son logement plus vert 

L’Etat français a mis en place de nombreuses aides afin d’aider les citoyens à réaliser la transition écologique de leur bien immobilier. Les français étant propriétaires d’un bien qui a plus de 15 ans sont éligibles à MaPrimeRenov’ : cette aide financière pour opérer des travaux de rénovation énergétique est calculée sur la base de revenus du propriétaire et sur la localisation de son bien. Egalement, vous pouvez bénéficier d’une réduction de TVA pour l’achat de matières premières en faisant appel à un professionnel du bâtiment ayant la certification RGE : la TVA au taux normal de 20% passe au taux réduit de 5,5%. Enfin, si vous faites appel à un professionnel RGE, vous avez aussi la possibilité d’obtenir un prêt sans intérêt (aussi appelé éco-PTZ) d’un montant pouvant aller jusqu’à 50 000€ pour vos travaux de rénovation. Pour obtenir cette aide, vous devez donc être le propriétaire occupant ou le bailleur de l'habitation construite il y a plus de 2 ans et faire appel à un professionnel certifié RGE. 




Découvrez nos autres
articles de blog

Découvrez La Boussole, le point immo par Hosman.

Recevez un décryptage du marché et des conseils d'experts pour vous guider dans votre projet immobilier.
Découvrir la Boussole
visual product