Calfeutrage : pourquoi et comment faire ?

Par Clément

Sales @ Hosman

Lecture : 6 min

17 juin 2024

Le calfeutrage est un système d’isolation thermique qui vise à couper l’entrée d’air froid dans une pièce, tout en conservant l’air chaud à l'intérieur. Le calfeutrage d’une pièce passe par l’isolation de portes et de fenêtres (principales sources de perte de chaleur). Calfeutrer son logement permet donc d’améliorer son confort et de réduire sa consommation d’énergie, mais au-delà de ça, pourquoi le calfeutrage est-il si important ? 

Calfeutrage d’un logement : Pourquoi y faire attention ? 


Calfeutrer son logement réduit sa consommation d’énergie 

Dans un logement, le calfeutrage de portes et de fenêtres permet de réduire sa consommation d'énergie. En effet, ce système d’isolation thermique empêche l’air froid d’entrer et l’air chaud de s’échapper. Le calfeutrage limite ainsi les déperditions énergétiques qui font que l’on a tendance à surchauffer son bien pour compenser les pertes. Dans un contexte où le prix de l’électricité et du gaz augmente, il est important de s’assurer du bon calfeutrage de son bien pour limiter sa consommation d’énergie.

DPE : Comment améliorer sa note avant une vente ? - Découvrir l'article 

Le calfeutrage est un passage obligatoire pour être conforme aux nouvelles réglementations énergétiques

Calfeutrer son appartement est devenu une étape obligatoire pour que son logement soit conforme aux nouvelles normes, notamment la loi Climat et Résilience. Cette loi a été adoptée en 2017 et prévoit un certain nombre de mesures pour limiter les déperditions énergétiques.

La loi Climat et Résilience empêche notamment les propriétaires de passoires thermiques (=biens mal isolés qui perdent beaucoup d’énergie) d'augmenter leur loyers entre deux locataires. La loi Climat et résilience va plus loin dans sa lutte contre les passoires thermiques car il est interdit, depuis janvier 2023, de louer des biens énergivores (=trop gourmands en énergie) sauf s'il s'agit de petites surfaces (inférieures à 40m2) : dans ce cas-là, il y a une révision du DPE du logement, acté depuis février 2024.

Comment calculer son nouveau DPE en 2024 ? - Découvrir l'article

Calfeutrer son logement est donc devenu un enjeu pour de nombreux propriétaires dont la consommation d’énergie du logement était forte.


Vous souhaitez découvrir la valeur de votre bien ?
Obtenez une estimation 100% gratuite, en quelques clics seulement !
Découvrir l’estimation de mon bien



Calfeutrer son bien permet aussi de le rendre plus attractif pour les acheteurs 

De plus, il est important de penser au calfeutrage de son bien pour une perspective de vente. Les acheteurs prennent davantage le temps d’analyser les éventuelles failles et pour faire leur choix, les défauts des biens ont plus de poids sur la balance. De fait, les biens dits défectueux se vendent moins vite ou sont négociés à des prix de vente plus bas qu’espéré par le propriétaire. Or, un bien sans système d’isolation peut être défectueux aux yeux de certains acheteurs.
A noter qu’il est tout à fait possible de vendre un bien avec des défauts à condition d’en avoir informé l’expert immobilier, les acheteurs et le notaire (si vous ne le faites pas, vous commettez un vice caché, ce qui est condamné pénalement).

Il existe plusieurs solutions pour amoindrir les désavantages d’un bien dans une perspective de vente (notamment en améliorant la note DPE de son logement, cela réduit sa consommation d’énergie et rend le bien plus attractif). 


Créez une alerte et soyez informé dès qu’un bien correspond à vos critères



Comment calfeutrer son logement ? 


Pour calfeutrer son logement, il existe deux possibilités : faire appel à un professionnel ou le faire soi-même. La pose du calfeutrage est très simple et demande peu de matériel mais le processus requiert une certaine disponibilité (notamment pour l’étape de nettoyage qui doit être faite avec attention). 

Le calfeutrage d’une porte 

Pour calfeutrer une porte, vous pouvez intervenir dans l'encadrement ou le bas de la porte. C'est à vous d'identifier d'où provient la fuite d'air dans votre logement et de prendre les mesures nécessaires, mais un calfeutrage efficace passe par l’isolation de ces deux parties de la porte. Le calfeutrage est principalement effectué sur les anciennes portes en bois car les portes fabriquées aujourd'hui sont beaucoup plus efficaces.

Matériel nécessaire pour faire soi-même le calfeutrage d’une porte : 
  • Alcool à brûler
  • Colle 
  • Grattoir à joint 
  • Joint (mousse, métallique, silicone) 
  • Marteau 
  • Vis 

Il existe plusieurs techniques pour calfeutrer l’encadrement de la porte :  

  • Les bourrelets de mousse : Le calfeutrage d’une porte via un bourrelet en mousse permet une isolation sur 20 mm d’épaisseur. Cela peut se faire en collant ou en clouant le bourrelet de mousse à la tranche de la porte. Cette méthode est très économique mais l'effet est modéré, d’autant plus que la mousse se décolle facilement avec le temps. 
  • Calfeutrer sa porte via un joint adhésif : Vous pouvez également calfeutrer votre porte en plaçant (en collant ou clouant) un joint adhésif en mousse polyuréthane sur le dormant (=le cadre). Cette solution est assez économique car le matériel est peu coûteux mais la solution ne résiste pas au temps. Nous vous recommandons que ce type de calfeutrage soit une solution intermédiaire, le temps de vous dépanner. 
  • Le calfeutrage de sa porte par des joints métalliques : Une variante un peu plus chère au joint adhésif : le joint métallique. Ils doivent eux aussi être posés sur le dormant de la porte en étant soit collés, soit cloués. Les joints métalliques sont les plus chers mais aussi les plus résistants.
  • Les joints en silicone pour l’isolation de vos portes : La solution la plus choisie pour le calfeutrage des portes est le joint en silicone. À coller sur le cadre de la porte, ce type de joint s’adapte parfaitement à la forme du cadre et permet une isolation thermique assez efficace. 

Comment vendre rapidement en 2024 ? - Découvrir l'article


Vous souhaitez vendre votre bien à court ou moyen terme ?



Calfeutrer une fenêtre 

Calfeutrer une fenêtre soi-même requiert le même outillage que pour le calfeutrage d’une porte, à savoir : 
  • Alcool à brûler
  • Colle 
  • Grattoir à joint 
  • Joint (mousse, métallique, silicone) 
  • Marteau 
  • Vis 

La préparation : Avant de calfeutrer sa fenêtre, il faut d'abord avoir préparé la zone. Cette étape est très importante car l'efficacité du calfeutrage dépend en grande partie de la qualité du nettoyage. Cette étape préparatoire doit être faite avec soin et prend un peu de temps. Pour la préparation, tous les joints en mauvais état doivent être retirés et les surfaces à calfeutrer correctement nettoyées (y compris les résidus de colle, de poussière et de graisse). 

Après cette étape, vous pouvez passer au calfeutrage. Il existe plusieurs techniques selon le type de joint choisi : 
  • Le joint adhésif en mousse : Les joints en mousse sont présentés sous forme de rouleaux auto-adhésifs et sont faciles à couper avec des ciseaux. Le seul inconvénient est que ce type de joint est le moins résistant à l’usure. Pour l'appliquer, ouvrez la fenêtre et fixez le rouleau dans un angle du cadre de votre fenêtre. Puis, décollez soigneusement le film protecteur et appuyez sur le joint pour que cela adhère. Ensuite, faites le tour du cadre et coupez le reste de la bande avec des ciseaux.
  • Les joints adhésifs en plastique : Ce joint se présente également sous forme de ruban adhésif, l’application est la même que celle des joints adhésifs en mousse. Les joints adhésifs sont un système de calfeutrage plus efficace que celui des joints en mousse 
  • Calfeutrage avec un joint adhésif en silicone : Le calfeutrage avec ce type de joint est préconisé pour sa résistance et sa durabilité. Les parties auto-adhésives de ce joint ne sont présentes que sur la moitié de la bande, ce qui facilite la pose. Pour la pose, commencez par ouvrir la fenêtre, puis appliquez le ruban adhésif sur le cadre en commençant par un coin. Ensuite, pliez le joint pour former un V (pour que la forme s’adapte à l’angle de la fenêtre) et continuez à dérouler la bande tout en la plaquant pour éviter les bulles d’air. Répétez l’opération pour faire le tour de votre fenêtre.
  • Calfeutrage avec ferrures métalliques : Ces joints se caractérisent par leur robustesse et leur durabilité. La méthode de pose consiste à clouer les ferrures métalliques dans le cadre de la fenêtre. Commencez par découper les baguettes isolantes aux dimensions de votre fenêtre. Puis, clouez la partie fixe du joint à rainure de votre fenêtre à l'aide d'un clou court à tête plate. Répétez l’opération pour le tour de votre fenêtre. Certaines connexions métalliques sont déjà pré-percées, ce qui facilite l’étape de clouage.

Découvrez nos autres
articles de blog

Découvrez La Boussole, le point immo par Hosman.

Recevez un décryptage du marché et des conseils d'experts pour vous guider dans votre projet immobilier.
Découvrir la Boussole
visual product