Comprendre le patrimoine immobilier en 5 minutes

Par Alexandra

Growth @ Hosman

Lecture : 5 min

08 septembre 2022

Comprendre le patrimoine immobilier : les définitions 

La définition du patrimoine immobilier 

Pour comprendre le patrimoine immobilier, il faut d’abord savoir ce qu’est un patrimoine. Un patrimoine est un tout qui englobe ce que l’on a et ce que l’on doit, c’est la somme d’un actif et d’un passif. L’actif c’est ce que l’on possède (une maison, une voiture, un vêtement), le passif quant à lui représente tout ce que l’on doit (comme des dettes ou des obligations). L’addition des deux est ce que l’on appelle le patrimoine. D’un point de vue juridique, le patrimoine a trois caractéristiques importantes : 
  • Toute personne physique possède un patrimoine 
  • On ne peut avoir qu’un seul patrimoine
  • Le patrimoine ne se transmet qu’en cas de décès (attention à ne pas confondre la transmission et le partage : le partage se fait du vivant des individus et ne laisse à l’autre qu’une certaine partie du bien.) 

Le patrimoine immobilier est un actif. Plus précisément, il s’agit d’un actif dit “non-financier”. Ce terme fait référence à des biens (matériels ou non) que l’on ne peut pas vendre sur des marchés financiers (contrairement à des actions ou à des titres). 

Pour comprendre le patrimoine immobilier, il faut aussi savoir qu’il existe deux types d’actifs : les actifs productifs et les actifs improductifs. L’actif productif est un actif qui génère des revenus, comme les immeubles locatifs par exemple. Les actifs non productifs, eux, ne génèrent aucune recette, c’est le cas des résidences principales.
Précision : le fait qu’un bien génère ou non des revenus n’impacte en rien sa valeur, ce n’est pas parce qu’une résidence principale ne génère pas de revenus que sa valeur est moindre. 

Ces définitions permettent de comprendre le patrimoine immobilier d’un point de vue juridique. Le patrimoine immobilier c’est donc un ou plusieurs biens que l’on ne peut pas vendre sur un marché financier et qui crée, ou pas, de la valeur. 


Comprendre le patrimoine immobilier à travers des classifications

Pour comprendre le patrimoine immobilier, il faut aussi savoir quels biens peuvent être considérés comme immobiliers. En voici la liste : 
  • Les maisons, appartements et dépendances
  • Les biens en copropriété
  • Les bâtiments en construction
  • Les terrains à bâtir 
  • Les parkings
  • Les jardins, prés, champs, plantations agricoles et forêts 
  • Les bâtiments classés comme “Monuments Historiques”
Tous ces biens sont considérés comme immobiliers et peuvent former le patrimoine d’une personne. 

Il est possible de regrouper certains de ces biens dans 3 classes : les résidences principales, les résidences secondaires et les résidences locatives. Admettons qu’un individu possède en tout 5 biens immobiliers : une maison principale (1) liée à une parcelle de forêt (2), un appartement (3) avec un parking (4) qu’il propose à la location et enfin une maison secondaire en bord de mer (5). Le patrimoine immobilier de l’individu comptera 3 familles : une résidence principale comprenant la maison et la parcelle de forêt, un bien locatif qui inclut l’appartement et le parking, et une résidence secondaire (la maison en bord de mer). 

Pour comprendre le patrimoine immobilier, il faut aussi savoir qu’il existe différents patrimoines selon l’usage qui est fait du bien. On parle de patrimoine d’habitation quand le propriétaire utilise son bien pour y vivre, c’est le cas des résidences principales et secondaires. On parle d’immeuble de rapport lorsque le propriétaire possède un immeuble dont il loue les logements et en perçoit les loyers.

Récap : Comprendre le patrimoine immobilier c’est retenir qu’il existe différents types de patrimoines en fonction de la nature et de l’utilisation des biens immobiliers. 


Connaître la définition du patrimoine immobilier et ses cadres légaux 

Quelques notions de droit pour comprendre le patrimoine immobilier

Trois régimes de propriété sont à connaître pour bien comprendre le patrimoine immobilier.
D’abord, la pleine propriété. On a la pleine propriété sur un bien immobilier quand on peut s’en servir, en tirer des revenus et en faire ce que l’on veut (s’en séparer, le transformer ou le détruire). Par exemple, un individu a la pleine propriété sur un appartement s’il peut autant s’y loger, que le louer ou le vendre. 
Ensuite, pour comprendre le patrimoine immobilier il faut connaître le droit d’usufruit. On a un droit d’usufruit quand on peut utiliser le bien et en tirer des revenus mais qu’il n’est pas possible de le vendre. Admettons qu’un sénior ait la pleine propriété d’une maison. S’il décide d’en céder l’usufruit à son enfant, celui-ci pourra : soit habiter dans la demeure, soit la louer et toucher le montant des loyers. En revanche, l’enfant ne pourra pas vendre la maison ou entamer des travaux.
Cet exemple introduit la nue-propriété, le nu-propriétaire étant ici le cas du sénior. Ce droit ne laisse à un individu que la possibilité de vendre, de transformer ou de détruire son bien mais pas d’en jouir ou d’en tirer des revenus. 

Récap : Pour comprendre le patrimoine immobilier, il faut connaître les 3 principaux régimes de propriété et garder en tête la formule “pleine propriété = droit d’usufruit + nue-propriété”.  



Comprendre le patrimoine immobilier quand il se transmet : le cadre légal de l’héritage 

Nous avons tous un patrimoine. Celui-ci est fait d’une partie que l’on accumule au cours de notre vie, typiquement par des achats, et d’une partie que l’on touche de manière plus passive, c’est le cas de l’héritage. 
L’héritage est un ensemble d’éléments qu’une personne laisse à des tiers au moment de son décès. Cet ensemble c’est son patrimoine.
Comprendre le patrimoine immobilier passe donc par la compréhension de l’héritage. Les règles qui encadrent l’héritage sont complexes mais il est possible de les synthétiser de la manière suivante : 
Dans le cas où le défunt n’a pas rempli de testament, la loi se charge de désigner les héritiers et de les classer par ordre de priorité. 
Les deux règles principales :
  • Le patrimoine immobilier se transmet par ordre de proximité : La personne la plus proche du défunt est sa première héritière. Puis, l’héritage se diffuse aux enfants, voire aux petits-enfants (dans des cas exceptionnels). Si cela n’est pas possible, l’héritage est transmis à des membres de la famille plus éloignés (neveux, nièces, grands-parents, etc.)
  • La législation considère que l’époux/épouse est la personne la plus proche du défunt, elle héritera donc en premier et sera d’office désignée comme héritière.

Récap : Pour comprendre le patrimoine immobilier il faut savoir comment il est transmis. Deux bases : après un décès, le patrimoine immobilier est transmis par ordre de proximité et l’époux/épouse est prioritaire sur la succession. 



Comprendre le patrimoine immobilier quand il se transmet : le rôle du notaire

Le notaire a un rôle clé dans la succession d'un héritage. Avant de partager le patrimoine immobilier après un décès, le notaire suit 3 étapes : 

Pour partager un héritage, le notaire rédige d’abord un acte de notoriété. Il s’agit d’une liste qui inscrit les proches du défunt appelés à toucher l’héritage et qui fixe les parts de chacun.

Puis, le notaire fait un inventaire du patrimoine du défunt en prenant en compte son actif et son passif - ses biens et ses dettes. Le notaire doit être en mesure d’identifier les achats, les ventes et les échanges du défunt afin de répartir les ressources et les dettes aux héritiers. 


Enfin, le notaire fait un ensemble de démarches administratives pour officialiser la transmission du patrimoine (attestation au Service de Publicité Foncière, rédaction de la déclaration de succession et paiement des droits de succession.) Ces démarches sont appelées “formalités hypothécaires et fiscales”. 

Une fois ces 3 étapes passées, le notaire rédige un acte de partage du patrimoine. Si les héritiers décident de ne pas partager l’héritage, ils restent en indivision.

Le notaire a ainsi une place importante dans la transmission d’un patrimoine immobilier. Chargé du partage des biens et des démarches administratives, le travail du notaire est capital pour comprendre le patrimoine immobilier.


💡 A retenir pour comprendre le patrimoine immobilier en 5 minutes :
  • Définition du patrimoine immobilier : le patrimoine immobilier est un ensemble de biens qui produisent ou non de la valeur et qui ne peuvent pas être vendus sur des marchés financiers
  • Il existe différentes catégories de patrimoines immobiliers selon le type de biens et les usages qui en sont faits.
  • On a plus ou moins de droits sur un patrimoine immobilier en fonction du type de propriété que l’on a (pleine propriété, usufruit et nue-propriété).
  • Le patrimoine immobilier d’une personne est composé d’une partie acquise par l’individu au cours de sa vie et d’une partie venue d’un proche décédé (héritage)
Le notaire encadre légalement le patrimoine immobilier. Il gère des démarches administratives et acte légalement les transferts de propriété en cas d’héritage. 
star struck emoji

Avec Hosman, économisez en moyenne 20 000€ sur la vente de votre bien

Vous souhaitez en savoir
plus sur Hosman ?

Chez Hosman nous avons à coeur d’associer le meilleur de l'expertise humaine, à la puissance de nos outils digitaux.

Découvrez nos autres
articles de blog