24 % des Français déclarent que le premier confinement les a persuadés qu’ils devaient déménager (selon une étude de l'Institut de la Maison et de Sofinco) mais quels sont leurs nouveaux critères de recherche ? Hosman vous dévoilent les nouveaux éléments les plus recherchés par les acheteurs. 


Sans surprise, le balcon ou le jardin sont plus que jamais des atouts pour les acheteurs


C’est sans surprise que le confinement a redonné le goût du jardinage aux Français…
En effet, 42% des français estiment qu'il leur manque quelque chose, principalement un extérieur (jardin, terrasse ou balcon). 
Les portails immobiliers ont constaté une recherche croissante pour les annonces de maisons avec jardin. Le retour des beaux jours devrait accélérer cette tendance. Avoir un jardin ou un balcon à vendre est plus que jamais un véritable atout à valoriser lors de la vente de votre bien. 

Le besoin d’espace chez soi et d’espaces verts autour de chez soi


Lors d’un projet d’achat immobilier les envies d’espace, de nature et d’une bonne qualité de vie en général ont été au cœur des recherches immobilières en sortie de confinement. D’après une étude Challenges, les Français ont revu leurs priorités durant le confinement. Ils sont ainsi 78 % à déclarer qu’ils accordent désormais plus d’importance aux espaces verts en ville et que ce critère devient une de leur priorité dans leur projet d’achat. 

Le télétravail qui a augmenté le temps passé chez soi, a entraîné chez les acheteurs le désir d’un logement plus grand, quitte à s’éloigner d’une métropole. L’Insee apporte des informations sur l'ampleur de l'exode qu'a connu Paris pendant le confinement, dès le début, à partir de la mi-mars. Et c'est davantage que tout ce que l'on avait entendu jusqu'à présent : 450.000 personnes résidant dans la capitale l'ont quittée à ce moment-là (-20%). Mais il n'est pas n’est pas évident de changer d’emploi, de lieu de vie à plusieurs que ce soit en couple, avec des enfants... ce qui constitue encore un frein à la mobilité. Le processus de décision est donc plus long. 



L’attrait des villes moyennes


Poussés par le pouvoir d'achat immobilier, la qualité de vie, le télétravail, le temps de transports, etc. les villes moyennes profitent d’un rééquilibrage territorial. Ces aspects ont incité de nombreuses personnes à changer de région pour rejoindre des villes de taille moyenne. 

D’après une étude PAP, au 2ème semestre 2020, 26,7 % des acquéreurs ont en effet changé de département contre 23,50 % au 2ème semestre 2019. Les acquéreurs recherchent du dynamisme en complément de la proximité d’espaces verts, deux aspects que les villes moyennes arrivent à réunir. Ainsi, pour environ 48% de personnes souhaitant déménager, leur choix se tourne vers une ville moyenne d’après une enquête présentée par l’IFOP.

Des biens plus écologiques...


La "valeur verte" selon le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) prend de plus en plus d’importance pour la vente et la location des logements. Il est évident qu’aujourd’hui, les résultats de ce diagnostic ont un impact non négligeable sur les prix du marché immobilier. 

Selon notre étude sur l’impact de l’écologie en immobilier, pour 60% des sondés, l’isolation est un critère important lors de l’achat d’un bien. Cela peut se jouer sur une bonne isolation générale et des fenêtres de qualité ou bien un chauffage qui consomme peu. Le deuxième critère qui est le plus revenu auprès de nos sondés est la chaudière. Pour 40% d’entre eux, une chaudière qui consomme peu, influence positivement leur projet d'achat. 
Les particuliers sont de plus en plus sensibilisés aux concepts liés à l’économie d’énergie et prennent en compte ce poste budgétaire dans leurs dépenses et surtout dans leurs budgets d’achat et critères d’évaluation pour des biens immobiliers. Un tiers des Français estime la facture énergétique du logement trop élevée, et 7,5 % des propriétaires de maison individuelle se déclarent prêts à changer de système, principalement au profit d'une pompe à chaleur selon une étude Sofinco. 

Le DPE est donc un élément clé à prendre en compte dans le calcul du prix d’un bien pour l’acheteur ou le locataire ainsi que le vendeur car il met en valeur des futures dépenses énergétiques.

Hosman associe  le  meilleur  de  l’humain  est  du  digital pour vendre rapidement et au meilleur prix. Découvrir notre offre.

Un achat plus simple et plus transparent

 
La digitalisation s’accélère, bien que les professionnels de l’immobilier soient habitués à utiliser les outils digitaux depuis plusieurs années, la crise a renforcé le phénomène. L’impossibilité d’accueillir du public dans leurs locaux a seulement accentué les usages de la vidéoconférence, du mail ou des visites guidées à distance.

Toutes les solutions "à distance" n’ont jamais autant été utiles et vont progressivement s'installer comme les standards et non plus comme des accessoires. Le marché immobilier évolue vite et les agents immobiliers doivent pour cela s’adapter aux attentes des vendeurs et acheteurs. Selon une étude Meilleurs Agents, 46% des particuliers utilisent plus le digital pour leurs projets immobiliers. En effet, ils sont à la recherche de plus de flexibilité et de transparence. Certains outils digitaux mis en place permettent à l’acheteur et au vendeur d’accéder à tous les éléments du processus de vente d’une manière simple. Par exemple, les particuliers sont 35% à anticiper une diminution des visites en agences.