Lille est le centre économique et culturel du Nord de la France. La ville, de plus en plus dynamique, attire de très nombreuses entreprises et de nombreux étudiants. La demande en logements y est donc très forte, et les prix se sont envolés en 2021 cela ne semble pas ralentir pour 2022...


Lille, une ville qui attire de plus en plus les investisseurs



Grâce à sa position géographique idéale, Lille est l’une des villes les plus attractives de France. Mais ce dynamisme à un coût, notamment du côté du marché immobilier. En effet, Lille a attiré au cours des deux dernières années de nombreux investisseurs entraînant une hausse du prix au m². La Capitale des Flandres a vu ses prix augmenter de plus de  5,6% en seulement un an. 

De même, grâce aux nombreux étudiants présents dans la ville, la demande en location de petites surfaces y est très forte, et les investissements locatifs sont nombreux. La pénurie de ce type de logements participe à l’augmentation constante des prix à Lille.  Passant de la 4e place à la 3e place en 2021 du classement des villes les plus étudiantes de France, Lille attire énormément les étudiants. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Avec plus de 80 établissements d’enseignement supérieur et le Centre Euratechnologie, qui avec plus de 500 entreprises, dont 200 startup, est le 1er incubateur de France, la Capitale de Flandres va surement voir sa population estudiantine et de jeunes actifs augmenter en 2022. 

Bon à savoir 💡 : le rendement locatif brut moyen à Lille est de 4,81%, à titre de comparaison il est de 4,65% à Nantes, 3,64% à Bordeaux et de 3,04% à Paris. 




Et l’année 2022 devrait être tout aussi dynamique. Avec un indice de tension immobilière à 12% fin 2021, la début d’année rimera avec hausse des prix. Cependant, Lille ne fait pas partie du classement des 300 villes les plus chères de France (source meilleursagents) et devrait donc garder des prix abordables.

Bon à savoir  💡  : Le prix au m2 moyen de Lille s’élevait à 3 484 € pour un appartement et 3 040€ pour une maison en 2021. 




Une hausse des demandes à prévoir


L’ITI (Indice de Tension Immobilière) permet d’analyser la tension du marché car il mesure le rapport entre le nombre d’acheteurs et le nombre de biens à vendre. Plus cet indice est élevé, plus le marché est tendu car le nombre d’acheteurs est bien supérieur à la demande. 

La métropole lilloise affiche un ITI qui s’élève à 12%, ce qui signifie que le nombre d’acheteurs est supérieur de 12% au nombre de biens à vendre. Il y a un fort déséquilibre entre l’offre et la demande. 

Conséquences ? Les marges de négociation se réduisent et les délais de vente aussi. La demande est encouragée par des taux d’emprunts actuellement très bas. 

De plus, la hausse des prix expliquée précédemment ne dissuade pas pour autant les acheteurs très en demande de maisons avec jardin ou d’appartements avec terrasses suite à la crise sanitaire. L’ITI permet de comprendre l'impact sur le marché immobilier dans les 6 prochains mois, le marché lillois sera donc toujours aussi dynamique en 2022. 



Les secteurs les plus demandés en 2021



Lille centre est sans grande surprise le quartier le plus demandé. En effet, il est bien desservi par les accès du boulevard de la Liberté, de la rue Solferino et de la rue Nationale. Il comprend de nombreux petits appartements (studio ou T2) plutôt appropriés pour des étudiants et des jeunes couples. 
  • Le prix moyen au m2 est de 4 498 € dans Lille centre en 2021 (MeilleursAgents)

Arrive ensuite le secteur du Vieux Lille, qui a la chance de conserver de beaux monuments et des bâtiments chargés d’histoire, ce qui en fait un lieu touristique indéniable. C’est également un secteur très recherché où l’on trouve le plus souvent des studios et des appartements allant du T2 au T4. Les écoles y sont également nombreuses, comme la Prépa Saint-Paul ou le conservatoire de Lille.
  • Le prix moyen au m2 dans le Vieux Lille est affiché à 4 967 € (MeilleursAgents)

Au sud de la Citadelle de Vauban, le secteur lui aussi est marqué par la présence d’établissements scolaires et d’universités, notamment l’université de la Catho qui accueille près de 25 000 étudiants. De nombreuses habitations ont donc été découpées en petites surfaces pour leur être louées.
  • Le quartier de Vauban affiche un prix moyen au m2 de 3 908 € (MeilleursAgents)

Enfin, le quartier de Saint-Maurice Pellevoisin, situé au nord-est du centre-ville, est un quartier très attractif et particulièrement apprécié de ses habitants. Il s’étend entre deux axes routiers principaux et permet d’accéder facilement aux autoroutes A22 et A1. Par ailleurs, le quartier est situé à deux pas de la gare TGV. De manière générale, il est considéré comme un quartier paisible et agréable.
  • Le prix au m2 de quartier de Saint-Maurice Pellevoisin est de 3 467 €.


2022, une ruée vers la périphérie lilloise à prévoir  ?



La périphérie lilloise n’est pas en reste. L’augmentation des prix du mètre carré a dissuadé certaines personnes qui souhaitaient acheter leur logement principal dans le centre-ville. Depuis les confinements, les villes moyennes restent très prisées par les acquéreurs et leur attractivité ne risque pas de baisser en 2022. 

C’est dans ce contexte que la couronne lilloise attire de nombreux acheteurs, notamment les jeunes couples et célibataires qui recherchent des 2 ou 3 pièces entre 40 et 70 m2. Très bien desservies par le réseau de transports en commun ont gagné en attractivité. ces dernières années. 
C’est le cas de ces trois villes qui ont vu leur prix au m2 augmenté de 10,4% en 2 ans : 
  • Lambersart avec un prix moyen au m2 de 2 981€ 
  • Le prix moyen au m2 de Villeneuve-d'Ascq s’élève à 2 592€ 
  • A Croix, le prix au m2 est de 2 612€.