Contrairement aux idées reçues, les parisiens n’ont pas quitté l'Ile de France pour s’installer en province. La région est toujours aussi attractive et concentre la majorité de la demande immobilière en France, que cela soit du côté du marché de l’acquisition que sur celui de la location. Cependant, qu’annonce la baisse récente des prix en Ile de France pour 2022 ? 

Décembre 2021 : Les prix baissent en Île-de-France


L’Île-de-France est une région très hétéroclite accueillant des départements où le marché immobilier est très tendu. C’est le cas du côté de Paris, des Hauts-de-Seine ou encore du Val-de-Marne. C’est grâce à cette diversité, qu’aujourd’hui l’Île-de-France est la région la plus dynamique de France.  Avec une augmentation moyenne de 2,5% en 2021 et un prix moyen de 7 092€, son marché immobilier est très dynamique. On pourrait penser, en voyant l’évolution des prix au m² sur plusieurs années, que 2022 continuera dans cette lancée. Cependant, l'Île-de-France voit ses prix en légère baisse en cette fin d’année 2021 : 0,1% en moyenne. Saisonnalité ou prémisse d’une baisse plus importante au cours de l’année ? Les prix de la région étant principalement entraînés par ceux de la capitale, on devrait voir apparaître en 2022 une stagnation des prix en lien avec celle de Paris. 


Paris, les prix vont-ils continuer de chuter ?  


Alors que Paris concentre plus de 6% des recherches en France (source : Seloger), la capitale française voit ses prix chuter de plus en plus. Au cours de l’année 2021, ses prix au m² ont baissé en moyenne de 1,8%. Le mois de décembre, qui annonce la tendance pour l’année 2022, affiche déjà une très légère baisse des prix de 1%. Cependant avec son  indice de tension immobilière stable de 7%, les prix ne baisseront pas plus en 2022. En effet, la demande est plus forte de 7% que l’offre de bien.  Avec un prix moyen en temps réel de 11 159€ (source baromètre Hosman - décembre 2021), le marché reste dynamique et devrait se stabiliser de plus en plus d'ici au début de l’année 2022. 



Les Hauts-de-Seine et les Yvelines : the place to be en 2022 ? 


La région Ile-de-France est la première région en termes de recherches immobilières : + 51% de recherches de biens immobiliers, par rapport à 2020. Cependant, Paris n’est pas la seule ville à dynamiser la région. Les Hauts-de-Seine et les Yvelines sont en pleine explosion cette année et attirent de plus en plus les investisseurs.

Du côté des Hauts-de-Seine, le prix moyen au m² a augmenté de 2,7% en seulement 1 an et affiche aujourd’hui un prix moyen de 7 497€ le m² pour une maison et 7 253 € pour un appartement (source : meilleursagents). Du côté des Yvelines, le prix moyen au m² a augmenté de 3,7% en 1 an. Le département affiche un prix moyen de 3 828 € le m² pour une maison et 4 822 € pour un appartement (source : meilleursagents). Ces régions, proches de la capitale, attirent de plus en plus les investisseurs grâce à leurs prix plus attractifs que ceux de la capitale. Selon les notaires de la région, cette hausse des prix ne devrait pas ralentir tout de suite. 


2022, est-ce trop tard pour investir dans le locatif ? 


Bien que les recherches de biens à vendre évoluent similairement entre Paris et la banlieue, elles  progressent moins vite en banlieue pour les biens à louer. En effet, la demande d’appartements à Paris est concentrée sur les plus petites surfaces. Dans toute la France, plus d’une recherche sur 4 concernant un bien en location sur Paris (source : se Loger). En effet, la ville concentre plus d’un tiers du parc immobilier locatif français. Est-ce trop tard pour investir ? Non, c’est même le bon moment !  Le marché du locatif est très dynamique dans la capitale. De plus, depuis la réforme du DPE (juillet 2021), les logements dits énergivores devront subir quelques travaux de rénovation pour continuer à être mis en location d’ici 2023. On observe donc en cette fin d’année une augmentation de mise en vente de ce type de bien en Ile de France. De plus, l'extension de date de la Loi Pinel joue en faveur de ce type d’investissement. 

Mais les appartements ne sont pas les seuls biens intéressants pour ce type d’investissement. Les maisons sont également très demandées : 14 % des recherches de maison à louer sont en Île-de-France. Mais ce sont les départements un peu plus éloignés de Paris qui restent les plus attractifs comme la Seine-et-Marne ou les Yvelines .