Le marché immobilier de la capitale girondine a bien résisté à la crise : les prix de l’immobilier restent très hauts et les acheteurs sont très présents sur le marché. 
Quelles perspectives pour les porteurs de projets immobiliers bordelais ?

Bordeaux, un marché immobilier qui reste dynamique


Avec un prix moyen du mètre carré de 4 619 €, les prix de l’immobilier bordelais restent très hauts malgré une légère baisse de - 0.4% au mois d’avril, qui ne devrait pas se confirmer en mai : la demande se maintient, les vendeurs souhaitent mettre leur bien en vente et les taux de crédits, très bas, profitent aux acquéreurs. Bordeaux se trouve en sixième position du classement des villes les plus chères de France.

Printemps 2021 : estimer gratuitement votre bien en ligne 

Commencer mon estimation







La demande est désormais très importante : avec un Indicateur de Tension Immobilière de 9% (contre 5% à Eysines et Bruges), les acheteurs sont plus nombreux que le nombre de biens à vendre. Il faut dire que Bordeaux dispose de nombreux atouts : qualité de vie offerte par la proximité avec l’océan Atlantique et les nombreux espaces verts, la performance des transports en commun et la présence de nombreux bassins d’emplois. 

Bon à savoir : entre 1 et 3 mois, c’est le délai de vente moyen d’un logement à Bordeaux (source : Se Loger, avril 2021).


Investir dans la capitale girondine

Septième ville étudiante de France, Bordeaux propose un large choix d’offres universitaires et ne cesse d’attirer les étudiants, séduits par la culture, sa nature et la possibilité de rejoindre la capitale en moins de 2h de TGV.
C’est le moment idéal pour concrétiser un investissement locatif : plus dynamique que celui de l’ancien, le marché locatif bordelais a vu les loyers des appartements meublés augmenter de 10% en 2020 (source : Se Loger).

Bon à savoir : 64% des ménages bordelais sont propriétaires de leur résidence principale (source : Se Loger).



La périphérie bordelaise a la côte

Depuis le premier confinement et les changements dans les habitudes de vie, un grand intérêt est observé pour la périphérie bordelaise : la proximité avec Bordeaux, ses commerces et son offre culturelle, tout en bénéficiant du calme et de la verdure, (re)donnent un véritable attrait aux communes de l’agglomération bordelaise. Dans quelles villes vivre à moins de 30 minutes de Bordeaux ?

Le Bouscat

A l’ouest du quartier des Chartrons, Le Bouscat est une ville dynamique et attire notamment par sa proximité avec Bordeaux : comptez seulement une vingtaine de minute pour rallier le centre-ville en voiture. Le Bouscat se situe à 1 km de la Cité des vins, du Lac et du Quai des marques.

Eysines

Eysines, commune à 7km au nord-ouest de Bordeaux, offre le calme de la campagne à ses quelques 22 000 habitants, tout en jouissant d’une proximité avec le centre-ville bordelais. 

Bon à savoir : le prix du mètre carré moyen à Eysines s’élève à 3 595 €.

Bruges

Plus au nord, Bruges est idéale pour une vie de famille : en développement depuis les vingt dernières années, les projets de constructions y sont nombreux et la ville propose davantage de logements neufs. 

Bon à savoir : grâce à la ligne C du tramway, rejoignez Bordeaux en 25 minutes depuis Bruges !






Les confinements et l’essor du télétravail ont redéfini les critères d’achat au sein de l’agglomération bordelaise : les futurs acquéreurs recherchent en grande majorité des biens possédant un extérieur, biens immobiliers plus accessibles en périphérie de Bordeaux.



Déconfinement : ce qui change concrètement pour votre projet immobilier

Les visites sont autorisées pour tout type de résidence !

Depuis le 3 mai, les restrictions de déplacement sont levées : il est désormais possible de se déplacer dans un rayon de plus de 10km et surtout d’une région à une autre. Bonne nouvelle pour les visites de biens immobiliers !
De plus, la visite d’appartement ou maison n’est plus uniquement réservée à l’achat ou à la location d’une résidence principale : vous pouvez désormais réserver une visite pour un logement secondaire ou en vue d’un investissement locatif.

Notons toutefois que le couvre-feu est maintenu à 19h, il n’est donc pas autorisé d’effectuer des visites au-delà de cet horaire. C’est uniquement à partir du 19 mai que le couvre-feu sera repoussé à 21h.


Les déménagements : fini l’attestation des 10km 

Avant le 3 mai, si votre déménagement s’effectuait à plus de 10 kilomètres de votre lieu de résidence actuel, il vous fallait remplir une attestation et cocher la case numéro 11, intitulée “déménagement”. Ils sont aujourd’hui pleinement autorisés, sans limite géographique et ne sont plus réservés aux changements de domicile et à ceux non susceptibles d’être différés.