Immobilier marseillais : l’exception française ?

Par Julie

Sales @ Hosman

Lecture : 1 min

05 janvier 2023

Entre gel des loyers pour les passoires thermiques, baisse du pouvoir d’achat, inflation et hausse des taux, l’année 2022 aura été mouvementée pour l’immobilier français. Pourtant à Marseille, les indicateurs semblent au vert et acheteurs comme vendeurs ne rencontrent pas les mêmes problématiques que dans le reste de la France. Comment se porte le marché immobilier à Marseille ?

Tandis que dans le reste de la France, la tendance est plutôt à la stagnation ou à la baisse, les prix au m2 à Marseille continuent leur hausse. Cette dernière année, les prix au m2 ont augmenté de 9% dans la cité phocéenne selon l’agence Hosman.

Fin 2022, le prix moyen au m2 était de 3 599€, une hausse par rapport à Octobre 2022 influencée notamment par certains quartiers comme le 5ème arrondissement, où le m2 se négocie autours de 3 678€/m2 en décembre 2022 contre 3 479€/m2 en octobre 2022. La hausse est également poussée par le 3ème arrondissement, affiché à 2 152€/m2 en décembre 2022 contre 2 082 en octobre 2022. Seule ombre au tableau, le 4ème arrondissement qui enregistre en fin d’année une baisse de 2,7%, passant de 3 153€/m2 en octobre 2022 à 3 068€/m2 en décembre 2022.

Télécharger le baromètre des prix en temps réel à Marseille

Un marché poussé par les néo-marseillais 


Le marché est particulièrement dynamique, avec un indice de tension immobilière de 14%, contre 11% en octobre. Le volume d’acheteur est donc supérieur de 14% au nombre de vendeurs, indiquant que les prix au m2 dans la ville pourraient continuer lentement de grimper pendant les prochains mois. 

Recevez une estimation en 3min Quel type de bien
souhaitez-vous estimer ?

Clément Masuet, City Manager et expert immobilier Hosman à Marseille, explique “Les néo-marseillais continuent d’affluer sur la ville, favorisant la hausse constante, bien que quelque peu ralentie, des prix et de la tension immobilière”. 

Ces nouveaux marseillais, conscients de la tension immobilière, ne négocient que très peu les prix annoncés. Une tendance bien différente d’autres grandes villes de France comme Paris, Bordeaux ou Nantes ou les marges de négociation peuvent atteindre les 4,6%.

L’entrée dans une saison plus favorable à l’immobilier, et la révision du taux d’usure en ce début d'année 2023 devaient venir confirmer cette tendance haussière et dynamique du marché immobilier marseillais. 

star struck emoji

Avec Hosman, vendez rapidement avec des frais d'agence 3x moins élevé qu'en agence traditionnelle

Vous souhaitez en savoir
plus sur Hosman ?

Chez Hosman nous avons à coeur d’associer le meilleur de l'expertise humaine, à la puissance de nos outils digitaux.

Découvrez nos autres
articles de blog