Le contexte actuel de crise sanitaire influence et modifie certains aspects de la vente d’un bien immobilier. Afin que vous puissiez vendre votre bien dans les meilleures conditions, nous avons listé les principaux pièges à éviter lors de la vente d’un bien.

Réaliser une mauvaise estimation : ne pas prendre en compte les prix et l’état du marché


Comment réussir l’estimation de son bien au lendemain du confinement ?

Une mauvaise estimation de votre bien peut avoir de nombreuses conséquences sur votre vente immobilière. Réussir votre estimation est une étape clef afin de vendre votre bien de manière efficace et au meilleur prix. En temps normal, il est très important de ne pas surestimer votre bien. En effet, les acheteurs font bien leur travail et sont très bien renseignés quant aux prix du marché. Des facteurs, tels que l’attache sentimentale que vous avez pour votre bien, vos besoins financiers ou encore l’anticipation de potentielles négociations, peuvent vous pousser à surestimer votre bien. Un bien trop cher ne créera aucune tension autour de ce dernier, n'attirera pas assez d’acheteurs et restera donc très longtemps sur le marché ce qui éveillera des interrogations et doutes chez les potentiels acquéreurs. 

Sous-estimer votre bien n’est pas non plus conseillé. Au vu de la situation actuelle, vous pensez peut-être qu’il vaut mieux baisser le prix de votre bien pour être sûr de le vendre le plus rapidement possible. Ne laissez pas vos inquiétudes fausser votre vente immobilière. Soyez rassuré, les acheteurs sont encore présents sur le marché, il ne sert donc à rien de sous-estimer votre bien, cela ne vous fera que perdre de l’argent.
 
L’estimation représente une des étapes les plus importantes lors de la vente de votre bien immobilier. Afin de la réussir au mieux, nous vous conseillons de bien connaître les prix du marché. Actuellement, malgré la crise sanitaire, les prix de l’immobilier n’ont pas reculé. Ils restent plutôt stables à Paris pour le moment, et sont en légère hausse en ce qui concerne la région parisienne. Actuellement, le prix moyen au mètre carré est de 11 913€. 

Combien vaut mon bien immobilier ? Faire une estimation en ligne et gratuite

Tarder à vendre son bien immobilier et rater le “bon moment” pour vendre


Post-covid-19 : Faut-il attendre pour mettre son bien en vente ?
 
Vous hésitez à vendre votre bien immobilier, vous n’êtes pas sûr que la période soit la bonne, vous attendez que le moment parfait se présente… Attention, vous risquez de rater le bon timing ! Il n’existe pas de moment parfait pour vendre son bien immobilier, mais certaines périodes sont plus favorables que d’autres. Contrairement à ce que vous pourriez penser, le marché de l’immobilier au lendemain de la crise sanitaire reste favorable à la vente de biens immobiliers.
 
Concernant la saisonnalité, l’été et l’automne sont de bonnes saisons pour vendre, la luminosité est belle et met votre logement en valeur, et les familles choisissent souvent cette période pour déménager. Ensuite, les acquéreurs sont encore présents sur le marché malgré la crise sanitaire. 90% des acquéreurs ont choisi de maintenir leur projet d’achat immobilier et leur pouvoir d’achat n’a pas encore changé. Les mois à venir nous en diront un peu plus sur l’évolution du marché, mais pour le moment, le timing semble toujours idéal pour réaliser votre vente immobilière.

Enfin, dans une région comme Paris, il n’existe pas vraiment de mauvaise période pour vendre. Le marché est toujours très tendu et le besoin de logements à Paris et en région parisienne est réel et ne risque pas de changer de sitôt. Sachez qu’il y aura toujours des acquéreurs présents et intéressés sur le marché.
 


Vendre sans être accompagné d’un professionnel en 2020


Faut-il faire appel à un expert au vu du contexte actuel ?

Il est toujours plutôt conseillé de faire appel à un professionnel pour vous accompagner lors de la vente de votre bien immobilier, et d’autant plus avec la situation actuelle. Un agent immobilier connaît parfaitement le marché immobilier et ses différentes évolutions. Un professionnel pourra mettre à profit son expertise et ses connaissances de votre quartier afin d’estimer au mieux votre bien. Le contexte actuel étant très particulier, il est d’autant plus difficile de suivre les évolutions du marché immobilier par soi-même.
Un expert vous aidera également à rassurer les acheteurs et à négocier avec eux. Les potentiels acheteurs pourront se montrer frileux au vu des possibles durcissements des conditions d’octroi de crédit immobilier par les banques. De plus, la vente d’un bien immobilier est souvent un processus anxiogène, être accompagné d’un professionnel peut donc vous aider à faciliter ce moment.   
 
Sachez que de nombreuses possibilités s’offrent à vous lorsqu’il s’agit de choisir le professionnel qui vous accompagnera lors de la vente de votre bien. Si devoir payer des frais d’agence vous freine sur le choix de collaborer avec un professionnel, sachez que vous pouvez décider de passer par une agence immobilière à commission fixe. Cela vous permettra de diminuer vos frais d’agence en augmentant votre net vendeur et ainsi réaliser de réelles économies.  Si vous voulez garder le libre arbitre sur la vente de votre bien immobilier, nous vous conseillons d’éviter le mandat exclusif et de favoriser le mandat simple, de préférence avec une seule agence immobilière.

Rester fermé à la négociation


Savoir s’adapter aux conditions du marché au lendemain du confinement 

La négociation est très commune dans le processus de vente d’un bien immobilier. Selon le site Les prix de l’immobilier la marge de négociation moyenne en France est d’actuellement 3,4%. À Paris et en région parisienne, où le marché est très tendu, les marges de négociations sont largement plus faibles. Aujourd’hui, elles sont d'en moyenne 1,7% à Paris et de 2,7% en île de France.

Il est important de ne pas se braquer et de rester ouvert à la négociation avec le potentiel acquéreur. Négocier le prix de votre bien ne signifie pas que vous êtes en train de le brader. Vous pouvez très bien négocier le prix de vente sans pour autant mettre de côté vos ambitions personnelles ou encore toucher à la viabilité de la transaction. Rester catégoriquement fermé à la négociation ne fera que rallonger le délai de vente de votre bien et vous faire passer à côté de nombreux acheteurs potentiels.
Même si les marges de négociations n’ont pas beaucoup évolué à Paris, les acquéreurs profitent du contexte actuel pour davantage jouer. Les négociations sont donc un peu plus serrées et un peu plus longues qu’avant le confinement. La négociation est généralement une étape délicate dans le processus de vente, être accompagné d’un professionnel pourra donc vous permettre d’être bien aiguillé. Ce dernier est expert en négociation et vous indiquera ainsi quel prix favoriser et quelles offres accepter.