Le printemps : la saison pour mettre en vente son appartement ou sa maison ? 


En immobilier, quand certaines périodes sont propices à la vente, d'autres coïncident avec une baisse d'activité : on trouve moins d’acheteurs sur le marché en période de vacances scolaires ou de fêtes de fin d’année par exemple.
De plus, la typologie d’un bien, appartement ou maison, rentre également en compte concernant les meilleures périodes de mise en vente. Hosman vous explique.

On retrouve différentes typologies de biens : studio, 2 pièces, 3 pièces, les logements plus grands dit familiaux proposant à minima 2 chambres, et les RDC sont les grandes catégories de logement que l’on retrouve sur le marché immobilier.

Certains biens, comme les petites surfaces sans défaut apparent, ne subissent pas l'effet de saisonnalité. La période de commercialisation a donc moins d'importance sur le déroulé de la vente que pour d'autres biens.

Deux types de biens subissent quant à eux un peu plus les effets de la saisonnalité et connaîtront moins de tension selon les périodes de l’année : les biens familiaux, c’est-à-dire qui se composent au minimum de 2 chambres, et les RDC. Subissant plus fortement la saisonnalité, il est important de connaître la meilleure période à laquelle commercialiser ce type de logement afin d’être certain de vendre rapidement et au meilleur prix.


Printemps 2021 : quelle est la valeur de mon bien sur le marché en ce moment ?👩‍💻

Estimation immobilière en ligne gratuite 








Les plus petites superficies


Du Studio jusqu’aux 3 pièces, les petites surfaces ne subissent pas la saisonnalité ou très peu : très prisés, ce type de logement séduit les acquéreurs qui souhaitent entreprendre un premier achat, souvent liés à une période particulière de leur vie (emménagement en couple, arrivée d’un bébé…). Et les acheteurs à la recherche d’investissement locatif : dans les métropoles où la proportion d’étudiants est haute (12% à Nantes, par exemple) et où le prix au mètre carré affiché est élevé, les studios sont particulièrement recherchés. Par exemple, on estime à 19 jours le délai de location pour un studio, à Paris (source : SeLoger).

Bon à savoir : pour proposer un logement à la location, ce dernier doit bénéficier d’une superficie d’au moins 9m² habitable.

Pour résumer, les petites surfaces ne subissent que très peu la saisonnalité : leur délai de vente ne dépend pas de la période de l’année.

Bon à savoir : propriétaire d’un studio dans la capitale, espérez concrétiser jusqu’à deux fois plus vite sa vente que si vous vendiez un 4 pièces dans le même arrondissement. 



Les biens familiaux


Composés d’au minimum 2 chambres, les biens dits familiaux voient leur vente se concrétiser davantage en fonction de la saison : on identifie entre mars et juin la période idéale pour commercialiser son logement. Quelles explications ?

C’est notamment à ce moment que les acquéreurs potentiels sont sensibles à la sectorisation en fonction des crèches, écoles, collèges et lycées. Les recherches commencent plutôt en février et les offres se font entre mars et fin-juin pour espérer emménager avant la rentrée de septembre et bénéficier de la sectorisation.

On note également qu’avec l’arrivée du printemps, les projets immobiliers laissés de côté pendant la période hivernale tendent à se concrétiser : les acheteurs sont plus enclins à déménager pendant cette période de l’année.

Pour la commercialisation de son bien, il faut prendre en considération le délai des démarches à effectuer en amont, à commencer par l’estimation de son logement et par la réalisation des diagnostics. Pour espérer mettre en vente au moment où la demande est la plus forte, il est donc nécessaire de commencer ces démarches avant mars. 

Les rez-de-chaussées 


Un rez-de-chaussée est un bien moins recherché par la majorité des acheteurs car il peut être considéré comme peu lumineux ou bruyant si ce dernier ne donne pas sur cour. Aussi connaître le moment où la mise en vente est la plus propice est essentiel.
Le mois de mars et la période de l’année la plus conseillée : c’est le moment où il y a le plus de transactions et où les acheteurs sont à la recherche de biens. Par ailleurs, cette période offre une meilleure luminosité pour le bien et le mettra davantage en valeur aux yeux des visiteurs.

Souvent décrié, un rez-de-chaussée peut cependant offrir des avantages : meilleure accessibilité (fini l'ascenseur ou les escaliers !), rez-de jardin (petite terrasse au pied de l’immeuble) et décote des prix très intéressants pour les investisseurs, à la recherche de bien quel que soit le moment de l’année, sont trois aspects très positifs dont peuvent bénéficier les locataires de ce type de logement.

En fonction de la typologie de votre bien, vous devrez faire face à un effet de saisonnalité plus ou moins important. Le meilleur moyen pour vendre vite et au meilleur prix tout au long de l'année, c'est de demander à l'expert immobilier qui viendra estimer votre bien. Rompu à la vente de tout type de biens, tout au long de l'année, il saura vous conseiller la meilleure stratégie de commercialisation.