(Re)confinement national : quels changements sur le marché immobilier ?


Suite au confinement territorialisé proposé dans 16 puis 19 départements, le gouvernement a récemment annoncé le (re)confinement au niveau national et ce pour une durée de 4 semaines.

Hosman vous détaille les impacts sur le marché immobilier.


Ce qui ne change pas (ou presque)


Les déplacement des professionnels

Suite aux nouvelles mesures prises par le gouvernement annonçant le troisième confinement, la crainte était grande pour les particuliers : est-il possible de continuer son projet d’achat ou de vente dans les départements concernés par le (re)confinement ? La réponse est oui : les experts immobiliers ont l’autorisation de se déplacer chez leurs clients pour réaliser l’estimation d’un bien immobilier. Les déplacements à domicile pour un état des lieux, un acte de mandat sont également autorisés dans les zones nouvellement confinées.

Les visites

Peut-on visiter un logement pendant le confinement territorialisé ? C’est la question qui a le plus inquiété les porteurs de projet immobilier, à laquelle le gouvernement a apporté une réponse samedi dernier : il vous est possible d’effectuer une visite d’un bien ayant pour finalité l’achat ou la location d’une résidence principale.



Lors du dernier confinement, seulement 14% des porteurs d’un projet immobilier s’étaient déclarés prêts à acheter ou louer un bien qu’ils n’auraient pu visiter qu’en distanciel (source : SeLoger).





Ainsi, pour ce (re)confinement, il n’y aura pas de blocage sur le marché de l’immobilier. Et pour cause, le risque était considérable : à elle seule, la région Île-de-France et ses départements représentent environ 15% du volume de transactions dans l'ancien, et avec les Hauts-de-France, on frôle les 20% (sources : BFM Immo).


☀️ Printemps 2021 : combien vaut mon bien ?
Estimez gratuitement et rapidement votre bien en ligne.

Commencer mon estimation






Les nouvelles mesures


Les déménagements

Concernant les déménagements, ils sont autorisés dans le cadre d’un changement de domicile et si non susceptibles d’être différés.

Si votre déménagement s’effectue à plus de 10 kilomètres de votre lieu de résidence actuel, vous devrez vous munir d’une attestation et cocher case numéro 11, intitulée “déménagement”.

L’accueil des agences immobilières

Les agences immobilières physiques peuvent rester ouvertes mais n’ont désormais plus le droit d’accueillir de clients.





Quelles sont les nouvelles attentes immobilières des Français ?


Une envie de campagne

Un an après le premier confinement, les projets immobiliers des ménages ont évolué. Acheter plus grand ? Avoir une pièce supplémentaire dédiée au télétravail ? Déménager à la campagne ? Autant de questions que se posent les acheteurs et qui bouleversent les tendances des années précédentes. On observe notamment une croissance des recherches en zone rurale : en effet, la plupart témoignent d’une volonté de s’éloigner des grandes villes : aujourd’hui, 48% des acheteurs ciblent une agglomération de moins de 20 000 habitants (source SeLoger). Les Français sont prêts à changer de vie : 15% des futurs acquéreurs souhaitent aujourd’hui s’installer à la campagne (source : SeLoger).

Bon à savoir : la Normandie est la région la plus attractive (notamment pour sa proximité avec l'Océan Atlantique, ses villages pittoresques et ses nombreux espaces verts) pour les Français en 2020, avec une hausse des demandes de +64% en un an (source : SeLoger).

Les priorités du télétravail

Avec l’essor du télétravail, 35% de ceux qui le pratiquent estiment qu’un extérieur est devenu essentiel dans un appartement ou une maison. Il est devenu primordial également pour plus de la moitié des Français de disposer d’une bonne connexion internet : 54% des acheteurs sont vigilants quant à la présence de la fibre dans un logement. Enfin, un quart des acheteurs souhaite même une pièce dédiée au télétravail (sources : SeLoger).

L’état des lieux côté acheteur et vendeur

En somme, un an après le début de la crise sanitaire, les fluctuations de l’offre et de la demande ont poussé à l’extrême la dynamique de l’ensemble du marché immobilier. 

Malgré la pandémie mondiale et les mesures de restriction, 1 024 000 transactions immobilières ont été réalisées en 2020, avec +370% de promesses de vente signées suite au premier confinement (source : Meilleurs Agents). Les futurs acheteurs sont 54% à estimer que l’immobilier reste une valeur refuge, et 8 investisseurs sur 10 considèrent l’immobilier comme le placement le plus attractif. De l’autre côté, 60% des vendeurs ont confiance en la concrétisation de leur projet immobilier (sources : SeLoger).

Acheteur ou vendeur, vous souhaitez concrétiser votre projet immobilier et vous êtes à la recherche de solutions digitales, permettant d’opérer même à distance ? Hosman est 100% compatible avec les normes sanitaires : signature en ligne, notifications en temps réel, alerte achat…