Malgré le temps digne d’un mois de novembre, l’été a commencé depuis maintenant quelques semaines. La réouverture des bars, restaurants et lieux de culture ainsi que l’arrivée des vacances permettent aux français de préparer leurs projets pour passer un bel été. 
Mais quant est-il du côté des projets immobiliers ? L’été signe t-il vraiment l’arrêt des ventes et recherches immobilières ? Non mais comme tout projet, les projets immobiliers, surtout en cette saison si particulière, se préparent en amont.

Comment être prêt ? Suivez nos 3 recommandations !


1er commandement de l’été : faire attention aux impacts de la saisonnalité



En été, l’offre se raréfie et la tension immobilière se détend...

Qui dit période estivale dit également vacances, il faut donc garder en tête que beaucoup d’acheteurs et de vendeurs ne sont pas disponibles pendant cette période. Le rythme de prise de visite peut donc être plus lent qu’à l’accoutumée et le nombre de biens à vendre sur le marché se réduit. La tension immobilière peut se détendre par rapport au printemps et entraîner un certain ralentissement sur le marché. 

..mais l’été amène de belles opportunités

En revanche, cela ne signifie pas que l’activité s’arrête en été. De nombreux porteurs de projets immobiliers qui souhaitent pouvoir déménager dès la rentrée sont toujours présents sur le marché. La concurrence moins rude sur certaines zones souvent très tendues comme les grandes villes, permet aux acheteurs de pouvoir réserver plus facilement une visite. Il est également plus simple de négocier le prix de certains biens ayant été commercialisés au printemps sans succès. 

Bon à savoir :  Selon l’indice Notaires-INSEE, la variation de vente entre le trimestre 2 et le trimestre 3 en 2020 de logements anciens est d’à peine 2%





Même s' il y a moins d’activité, vendre en été peut se révéler être une stratégie gagnante car en cette saison, les logements sont plus attractifs (lumière naturelle, extérieur dont on a envie de profiter…). Autre particularité de l’été : les banques sont plus complaisantes sur les taux immobiliers. En effet, comme nous le montre une étude de Pretto, la baisse globale en été  se fait entre 0,03% et 0,07% soit un emprunt à 0,73% sur 15 ans et 1,06% sur 25 ans.



2ème commandement de l’été :  bien tenir compte des délais 


En été, les délais de vente peuvent être plus longs. Pour rappel, entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte authentique, un délai moyen de trois mois s’écoule. Les notaires et les syndics de copropriété peuvent mettre plus de temps à récupérer certains documents, et certaines agences immobilières ferment leurs portes pour les congés estivaux.  Il est donc indispensable d’anticiper tous les processus afin de faciliter la vente et l’achat. 

Notre conseil ?  

Si vous débutez un projet d’achat : commencez à rassembler tous les documents nécessaires à la constitution de votre dossier et inscrivez-vous dès maintenant aux alertes achats. 
Si vous souhaitez vendre dans les prochaines semaines : réunissez dès maintenant tous les documents nécessaires et lancer les tierces parties (agence immobilière, les syndics de copropriété, les diagnostics etc) dès le début du mois de juillet. 


3ème commandement : savoir que septembre ne rime pas avec une remontée des prix automatique


La variation des prix de l’immobilier n’est pas forcément liée aux différentes saisons de l’année. Les prix de l’immobilier ne remontent pas de façon automatique à la fin de l’été, lors du retour de tous les vacanciers.

Même s'il est possible de dégager de grandes tendances, il est assez difficile d’anticiper l’état du marché immobilier des mois à l’avance. Comme avec la crise sanitaire, des facteurs extérieurs peuvent venir troubler la hausse des prix observée depuis des années en zone immobilière tendue.

Notre conseil ? Ne tentez pas de coup de poker en spéculant sur les prix. En fonction de votre projet, regardez si le marché est favorable et discutez avec un expert immobilier pour trouver la meilleure stratégie : attendre un peu ou se lancer dès maintenant.