L'offre d'achat d'un bien immobilier

Souvent redoutée par les vendeurs, la négociation immobilière est une étape courante dans le processus de vente. Il n’est en effet pas rare que l’acheteur tente de revoir à la baisse le prix de vente, soit en direct, soit via un agent immobilier ou un notaire. Pas de quoi paniquer ceci étant dit, voici quelques conseils qui vous permettront d’aborder la négociation immobilière avec sérénité afin de vendre votre logement au prix le plus juste.

Lorsqu’un acquéreur potentiel est intéressé par votre bien, celui-ci peut manifester son intérêt en faisant une offre d’achat immobilier à un prix inférieur ou égal au vôtre. Libre ensuite à vous de l’accepter, la refuser ou encore de tenter de la négocier.

Offre achat immobilier : Qu’est-ce que c’est ?

Également appelée « proposition d’achat », l’offre d’achat immobilier est un moyen pour l’acheteur d’acquérir le bien qu’il convoite selon ses conditions, soit un prix généralement inférieur au vôtre. En moyenne, la marge de négociation s'élève à 3% du prix demandé pour les appartements, et à 5,2% pour les maisons. Grâce à cet acte juridique – qui intervient avant la signature de la promesse de vente ou compromis de vente – l’acheteur se positionne ainsi sur l’achat du bien en le “réservant”.

Offre achat immobilier : Comment faire une proposition ?

Si une offre d’achat peut certes être faite à l’oral, sachez qu’il est généralement préférable qu’elle soit rédigée par écrit, lui conférant ainsi un caractère officiel et légal.

Pour être valide, l’offre d’achat immobilier doit contenir une proposition de prix inférieure ou égale à celui que vous avez fixé dans votre annonce immobilière. L’acquéreur doit également préciser les conditions relatives à la vente, ainsi qu’un délai de validité – généralement une à deux semaines – à l’issue duquel l’offre cesse d’être valable. À savoir que l’acheteur ne doit en aucun cas vous verser d’argent à cette étape du processus de vente.

Pour ceux qui se demanderaient comment rédiger une offre d’achat, voici un modèle d’offre d’achat immobilier.

Nom de l’acheteur
Adresse
Code postal - Ville
Téléphone
E-mail

Nom du propriétaire
Adresse
Code postal - Ville

Objet : Proposition d’achat du bien situé au (adresse du bien)

Madame, Monsieur,

Cette présente lettre datée du - date du courrier - est une offre ferme d’acquisition du bien immobilier mentionné ci-dessous, aux conditions stipulées comme suit :

1- Objet de l’offre
Type de bien :
Surface en m2 :
Étage :
Adresse du bien :

2- Conditions financières Montant de l’offre (frais d’agence inclus et hors frais de notaire, qui sera payé intégralement le jour de la signature de l’acte authentique de vente) :

3- Conditions de la vente
Cette offre n’est pas soumise à l’obtention de financement.
Cette offre est valable sous réserve de l’obtention d’un prêt d’un montant de (montant du prêt) euros au taux maximum de (préciser le taux) % que je dois souscrire auprès d’un établissement financier ou bancaire.

Cette offre est également soumise à l’absence de servitude susceptible d’affecter l’usage et la propriété du bien vendu.

4- Date de validité de l’offre

Offre d’acquisition valable jusqu’au : date et heure

La présente offre d’achat est faite au mandataire du vendeur, Monsieur/Madame (nom, prénom), du bien décrit ci-dessus et domicilié au (indiquer l'adresse de l'agence immobilière). L’acceptation du vendeur pourra être formulée par tout moyen au domicile du promettant ci-dessus désigné. Bon pour achat (mention manuscrite)

Date et signature de l’acheteur

Offre achat immobilier : attention aux offres qui “réservent un bien”

Sur un marché tendu, un appartement au prix juste peut recevoir une offre d'achat immobilier au prix dès la première visite. La compétition est rude et certains acheteurs, pour éviter de "perdre" un appartement, font des propositions d'achat immobilier au prix tout en continuant à visiter d'autres biens. Celles-ci les engagent pourtant à acheter dès lors que le propriétaire accepte l'offre. Cependant, à partir de la signature du compromis de vente, les acquéreurs ont 10 jours de se rétracter sans motif. Le propriétaire risquera alors de devoir remettre son bien en vente. Alors, comment anticiper la rétractation de certains acheteurs ?

Il est conseillé de faire appel à un expert immobilier pour repérer ce type d'acheteurs à risque. Avant tout, il faut bien analyser la motivation de l'acquéreur, notamment si il demande une contre-visite, s'il se projette et s'il pose des questions, et vérifier la maturité de son projet en se renseignant sur le nombre d'appartements visités précédemment et s'il a déjà mis son bien actuel en vente dans le cas où il serait propriétaire.

Bon à savoir : Une offre achat immobilier bloque-t-elle les visites ? Une proposition d’achat, même au prix, n'entraîne pas l’annulation des visites prévues ultérieurement tant que l’offre n’est pas acceptée par le propriétaire du bien.

Vous vendez votre bien immobilier ? Découvrez comment accepter une offre d’achat immobilier ou bien refuser une proposition d’achat immobilier en bonne et due forme.