Est-ce le bon moment pour vendre son bien immobilier en France ? Alors que la crise sanitaire actuelle fait peser de nombreuses incertitudes sur l’économie, le marché immobilier semble quant à lui plutôt bien s’en sortir. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la période actuelle reste un bon moment pour vendre. Hosman vous explique pourquoi.  

1- Les prix du marché n’ont pas chuté 


Les prix du marché immobilier ne semblent pas connaître la crise pour le moment. Selon Meilleursagents, on observe une légère hausse de 0,2% des prix en France, et les dix plus grandes villes de France poursuivent leur phase de stabilisation avec une évolution moyenne de -0,1%. Ces chiffres montrent bien que le marché immobilier rentre dans une phase de rééquilibrage, sans pour autant parler d’effondrement des prix. La chute des prix envisagée par de nombreux médias n’a donc pas encore eu lieu, les prix ne baissent pas et le marché reste tendu. L’impact de cette crise sanitaire sur les prix de l’immobilier semble donc pour l’instant plutôt minime. En cette période incertaine, il est malheureusement difficile de prévoir avec certitude l’évolution des prix. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de profiter de la stabilité actuelle des prix pour vendre votre bien. Plus vous attendrez pour vous lancer dans votre projet immobilier,  plus vous prenez de risques. Il vaut mieux vendre son bien avant une potentielle baisse des prix de l’immobilier. 

2- Des acheteurs attentistes mais toujours présents 


Les acheteurs sont actuellement plus attentistes car plus frileux à l’idée de se lancer dans un projet immobilier. Pour autant, le besoin de logement est bien présent et les marchés immobiliers des grandes métropoles restent très tendus malgré la crise. La demande est toujours supérieure à l’offre de biens sur le marché, bien que le marché soit moins tendu que précédemment car l’écart entre l’offre et la demande se resserre. Selon l’indicateur de tension immobilière de Meilleursagents, en octobre 2020 à Paris, le nombre d'acheteurs est supérieur de 6% au nombre de biens à vendre. En effet, le stock de biens disponibles sur le marché est en baisse depuis la fin du confinement, surtout en ce qui concerne les biens résidentiels et les villes de province. Il est conseillé de vendre son bien immobilier avant que tous les ménages qui ont retardé leur projet finissent par mettre leur bien en vente. Cela engendrera une augmentation certaine de la concurrence. Les acheteurs sont toujours en recherche active, on constate même une augmentation de 9% de la base acheteurs Hosman entre les mois d’août et septembre 2020. Ils sont toujours à la recherche du bien de leur rêve ! Chez Hosman, 1543 visites de biens ont été réalisées au mois de septembre 2020. 

3- Des taux de prêt immobilier encore favorables 


Les acheteurs profitent de taux encore bas. En effet, malgré ce contexte, selon une étude menée par Opinion way, 60% des Français restent confiants et trouvent que le coût des prêts immobiliers est bas. Selon Pretto, les banques ont décidé d'abaisser leurs taux en moyenne de 0,1 point, tous profils confondus. Ce qui fait qu’en octobre 2020 les taux moyens sur 15, 20 et 25 ans se situent désormais à 1,06 %, 1,25 % et 1,49 % (contre 1,08 %, 1,26 % et 1,52 % en septembre 2020). Ces conditions de taux favorables permettent au marché immobilier d’être encore dynamique en dépit de la crise économique. Au total, 59% des Français jugent que c’est le bon moment pour acheter un bien immobilier. Avec des taux encore bas, les conditions d’emprunts restent bonnes, ce qui encourage l’investissement dans l’immobilier. Les acheteurs anticipent également un durcissement des conditions de crédit dans les prochains mois, et préfèrent ainsi acheter maintenant. 

4- Des conditions de vente qui évoluent 


Le marché immobilier actuel reste très favorable à la mise en vente d’un bien. Cependant il est important de garder en tête que certaines conditions de vente ont légèrement évolué en raison de la situation. On observe notamment une augmentation des délais de vente. Pour minimiser les délais de vente, il est plus que jamais essentiel de mettre son bien en vente au juste prix. Afficher son appartement ou sa maison à vendre beaucoup plus cher que sa valeur réelle en prenant en compte une éventuelle négociation ne fonctionne plus. Il vaut mieux l’afficher au prix et miser sur un achat au prix pour ainsi éviter que votre annonce ne reste trop longtemps sur les portails de diffusion. 
Ensuite, les acheteurs sont toujours présents sur le marché mais sont plus exigeants qu’auparavant. Les marges de négociation ont tendance à augmenter dernièrement. Concernant les biens vendus par Hosman, on constate notamment, que la marge de négociation moyenne qui était de 1,4% avant le confinement, est passé aujourd'hui à 3%. 

La période actuelle, bien que complexe, reste favorable à la vente immobilière. Profitez d’un marché immobilier encore en bonne santé pour vendre votre bien. Les prévisions concernant la chute des prix et le renversement de l’immobilier n’ont pas encore eu lieu, profitez en !