Une troisième chambre ? Plus d’espace ? Un changement de ville ou de quartier ? De nombreuses raisons peuvent vous pousser à changer de logement. En tant que propriétaire, vous allez devoir mettre en vente votre logement actuel tout en recherchant votre futur lieu de vie. Combiner ces deux opérations peut vite transformer votre projet en parcours du combattant. Pour réussir cette étape à coup sûr, suivez nos trois règles d’or. 

Commencez par faire estimer le prix de vente de votre logement


Avant même de débuter vos recherches, nous vous conseillons de commencer par faire estimer la valeur de votre bien. En effet, vous allez très certainement financer l’achat de votre futur chez vous grâce à la vente. Une mauvaise estimation peut fausser votre plan de financement et vous faire perdre du temps sur des appartements ou des maisons qui ne correspondent pas à votre budget. Cela peut également vous contraindre dans un second temps,  à baisser le prix de vente ce qui réduira votre capacité d’achat. 
Pour être sûr de ne pas vous tromper, commencez par faire une estimation en ligne couplée à une recherche sur les biens similaires actuellement en vente. Puis, faites appel à un professionnel qui viendra réaliser chez vous, une estimation qui prendra en compte toutes les caractéristiques de votre bien et qui sera en adéquation avec le marché actuel. 

Gardez en tête les délais de vente 



Connaître les délais de vente immobilière vous permet d’anticiper votre projet et prendre les décisions au bon moment. Il faut notamment avoir en tête qu’entre l’acceptation de l’offre d’achat et la signature du compromis de vente, il s’écoule en moyenne 1 mois. A cela, il faut ajouter en moyenne 3 mois pour signer l’acte authentique chez le notaire. Soyez également prudent car un acheteur peut se rétracter avant la signature de la promesse et dispose d’un délai de rétractation (10 jours) après sa signature. Nous vous conseillons donc de ne pas mettre en vente votre appartement trop tardivement si vous souhaitez bénéficier de l’argent de la vente pour financer l'achat du nouveau.

Renseignez-vous en avance sur le prêt relais


Si vous comptez sur l’argent de la vente pour faire l’acquisition de votre futur logement mais que celui-ci n’est pas encore vendu au moment ou vous allez acheter le vôtre, vous pouvez souscrire à un prêt relais. Ce prêt vous permettra d’emprunter en moyenne 50 et 70% du prix du bien que vous vendez (d’où l’importance de faire une estimation juste de sa valeur). Il dure environ 2 ans et vous devrez le rembourser au moment de la vente de votre bien. Vous devrez également prendre en compte le paiement d’intérêts (entre 1.5 et 5%), 

Règle Bonus : Trouver des alternatives aux agences immobilières


La gestion simultanée d’une vente et d’un achat vous demandera énormément de temps et une énergie à toute épreuve. Faire appel à une agence immobilière ou à un chasseur immobilier peut être une bonne solution pour vous décharger d’un des deux volets de votre projet : l’achat ou la vente. 
Si le coût de ces solutions vous freine, sachez que vous pouvez désormais faire appel à une agence dite “agence sans commission” qui prendra en charge la vente de votre logement. Ces agences ne pratiquent plus de frais d’agence en pourcentage. Vous paierez un prix fixe beaucoup plus avantageux, qui varie en fonction des services que vous proposera l’agence : estimation, photos pros, gestion des visites…(comptez en moyenne entre 850€ et 7 000€). 
Cette solution alternative et moins coûteuse existe également chez les chasseurs immobiliers. Vous pouvez désormais confier la recherche de votre bien idéal pour une commission qui représente 2% du prix d'achat (contre 3 à 6% habituellement).